Des experts évaluent les effets de l'accident nucléaire de Fukushima

30 janvier 2012

Soixante experts internationaux chargés d'évaluer les effets sur la santé de l'accident de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi au Japon en mars dernier ont entamé lundi une réunion d'une semaine à Vienne.

« Nous rassemblons les pièces du puzzle, évaluant l'exposition aux radiations du public, des employés, et l'impact de ces radiations, et cherchant les pièces manquantes », a dit le président du Comité scientifique de l'ONU sur les effets de la radiation atomique (UNESCEAR), Wolfgang Weiss.

La centrale nucléaire a été endommagée à la suite d'un tremblement de terre suivi par un tsunami le 11 mars 2011, entraînant une contamination de l'atmosphère, de l'eau, des plantes et des animaux sur des dizaines de kilomètres autour du site.

La réunion de cette semaine examinera les lacunes en matière de données disponibles, sur quoi il est nécessaire de se concentrer et comment garantir la qualité et la fiabilité des éléments sur lesquels se fonde l'évaluation, a dit M. Weiss.

Le Japon fournit au Comité des données qui viennent s'ajouter à celles fournies par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), l'Organisation météorologique mondiale (OMM), le Comité préparatoire pour l'Organisation du traité d'interdiction complète des essais nucléaires, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'Agence internationale à l'énergie atomique (AIEA).

Un rapport préliminaire sera présenté à la réunion annuelle de l'UNESCEAR, qui se déroulera du 21 au 25 mai, et un rapport final sera présenté à l'Assemblée générale de l'ONU en 2013.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.