Le TPIY salue l'arrestation d'un Serbe de Bosnie accusé de crimes de guerre

Le TPIY salue l'arrestation d'un Serbe de Bosnie accusé de crimes de guerre

Radowan Stankovic, ancien membre des forces paramilitaires serbes.
Le Procureur du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY), Serge Brammertz, s'est félicité de l'arrestation samedi d'un ex-militaire serbe de Bosnie, Radovan Stankovic, plus de quatre ans après son évasion d'une prison de la ville de Foca (Bosnie).

M. Stankovic, un ancien membre des forces paramilitaires serbes, a été inculpé par le TPIY pour crimes contre l'humanité et crimes de guerre, notamment pour des viols commis à Foca en 1992, a précisé le TPIY dans un communiqué de presse.

Il avait été transféré en septembre 2005 par le TPIY vers la Bosnie où il avait été condamné à 20 ans de prison par la Cour d'Etat. Il s'était échappé de la prison de Foca en mai 2007.

« Nous sommes satisfaits que Radovan Stankovic, inculpé initialement par le Tribunal et transféré vers la Bosnie-Herzégovine où il a été condamné, ait été finalement appréhendé, plus de quatre ans après son évasion de la prison de Foca », a dit Serge Brammertz dans un communiqué.

Selon le Procureur, cette arrestation « est significative pour les victimes des crimes graves pour lesquels il a été reconnu coupable ». « J'espère que cette arrestation reflète un engagement accru des autorités de Bosnie-Herzégovine à soutenir le processus permettant de traduire en justice ceux qui sont responsables des crimes graves commis sur leur territoire au début des années 1990 », a ajouté Serge Brammertz.