Afghanistan : l'ONU s'inquiète de la hausse de la production d'opium

12 janvier 2012

L'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) et le gouvernement d'Afghanistan ont publié jeudi une étude qui montre que le prix de l'opium en Afghanistan a augmenté considérablement l'année dernière. L'étude montre aussi que les producteurs d'opium en Afghanistan ont engrangé plus de 1,4 milliard de dollars en 2011, ce qui représente 9% du PIB afghan.

L'étude sur l'opium afghan montre une augmentation de la valeur de l'opium de 133% au niveau du producteur comparé aux années précédentes. La valeur d'exportation de l'opium afghan s'élèverait à 2,4 milliards de dollars, soit 15% du PIB du pays.

« L'opium représente une part considérable de l'économie afghane et contribue directement au financement de l'insurrection et alimente la corruption », a déclaré le chef de l'ONUDC, Yury Fedotov.

Presque 60% des agriculteurs ayant répondu aux questions de l'étude affirment être avant tout motivés par les prix élevés de l'opium lorsqu'ils ont choisi de cultiver le pavot. La chute du prix du blé a aggravé le problème. En 2011, les revenus tirés de la culture du pavot étaient 11 fois plus élevés que ceux de la culture du blé.

Une maladie du pavot avait détruit une grande partie de la récolte de 2010, et cela avait fait la rareté de l'opium ce qui avait provoqué une flambée spéculative des prix. Alors que des prix supérieurs étaient attendus l'année dernière alors que la production est revenue au niveau d'avant la maladie du pavot, la valeur de l'opium aurait selon l'étude dépassé les attentes.

Selon les estimations, 90% de l'opium du monde vient d'Afghanistan. L'étude montre que la culture du pavot occupait 131.000 hectares en 2011, soit 7% de plus qu'en 2010. Le volume d'opium produit a augmenté de 61%, de 3.600 tonnes en 2010 à 5.800 tonnes en 2011.

« L'étude de 2011 sur l'opium afghan envoie un message que nous ne pouvons pas nous permettre d'ignorer. Nous remercions le gouvernement d'Afghanistan pour sa direction des travaux et pour le dévouement dont il a fait preuve. Un engagement plus fort de la part des partenaires nationaux et internationaux est nécessaire pour renverser cette tendance inquiétante », a dit M. Fedotov.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'ONUDC lance un programme régional contre l'opium en Asie centrale

L'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) et des ministres d'Afghanistan et des pays voisins ont lancé mercredi un programme régional pour améliorer la coordination des efforts de lutte contre les drogues et renforcer la stabilité régionale pour la période 2011-2014.