L'ONU souhaite renforcer sa relation avec l'Union africaine

12 janvier 2012

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a salué mardi la coopération entre l'ONU et l'Union africaine (UA) et d'autres organisations sous-régionales sur le continent africain, lors d'une réunion au Conseil de sécurité à New York organisée à l'initiative du Président de la République d'Afrique du Sud, Jacob Zuma.

« L'Union africaine est un partenaire stratégique vital des Nations Unies, et l'Afrique du Sud utilise sa présidence de l'UA pour approfondir la relation », s'est félicité Ban Ki-moon dans ses remarques au Conseil de sécurité, qui est présidé en janvier par l'Afrique du Sud.

Selon lui, l'ONU travaille beaucoup pour renforcer la stabilité en Afrique et cela occupe une grande partie de l'ordre du jour du Conseil de sécurité. Au cours de la dernière décennie, l'UA et les autres organisations sous-régionales ont considérablement renforcé leur action en faveur de la paix et de la sécurité sur le continent, et les efforts communs avec l'ONU font une réelle différence.

« Nous faisons souvent face à des crises complexes et qui évoluent rapidement, et nous établissons des mécanismes pour trouver des approches et une entente commune. La rencontre annuelle entre le Conseil de sécurité de l'ONU et le Conseil de paix et de sécurité de l'UA en est un exemple important. Il y aura parfois des différences entre nous, c'est naturel. Des organisations avec un mandat et des perspectives différentes ont parfois une approche différente », a indiqué Ban Ki-moon en précisant qu'il s'agit de bien gérer ces différences et de trouver un moyen de travailler ensemble.

Au cours des dernières années, l'ONU et l'UA ont renforcé leur partenariat de façon concrète dans plusieurs domaines. Le groupe de travail conjoint UA-ONU a fait ses preuves en tant que mécanisme efficace pour des consultations sur un certain nombre de cas, y compris la Côte d'Ivoire, la Libye, la Somalie et le Soudan.

Parmi les exemples de coopération entre l'ONU et l'UA se trouve l'Opération de l'Union africaine et des Nations Unies au Darfour (MINUAD), les efforts conjoints pour combattre la menace posée par l'Armée de résistance du seigneur (LRA) ou encore le soutien de l'ONU à la Mission d'observation militaire de l'UA en Somalie (AMISOM).

« Alors que nous nous tournons vers l'avenir, nous devons nous assurer une assez grande flexibilité pour pouvoir réagir à toutes nouvelles situations indépendamment. Nous devons également promouvoir des arrangements flexibles dans des situations complexes qui demandent des actions ou des opérations conjointes », a expliqué le Secrétaire général.

Le Commissaire pour la paix et la sécurité de l'UA, Ramtane Lamamra, a de son côté noté qu'une relation plus stratégique entre l'ONU et l'UA devient plus nécessaire par le fait que le continent africain est le théâtre de plus de conflits armés que nulle part ailleurs au monde. Aux menaces plus traditionnelles, s'ajoutent de nouveaux types de menaces, tels que le terrorisme, la piraterie, les disputes frontaliers et les changements climatiques.

« Il est évident que pour résoudre ces défis il faut des réponses concertées entre l'UA et l'ONU et un partenariat plus proche », a indiqué M. Lamamra qui a proposé que les deux organisations se mettent d'accord sur un nombre de principes visant à définir la relation sur « des bases plus solides ».

Lors de cette réunion jeudi, le Conseil de sécurité a adopté une résolution dans laquelle il se déclare résolu à prendre des mesures efficaces pour resserrer encore les relations entre l'ONU et les organisations régionales et sous-régionales, en particulier l'Union africaine.

Les membres du Conseil ont demandé au Bureau des Nations Unies auprès de l'Union africaine de poursuivre ses efforts visant à renforcer la coopération entre le Secrétariat de l'ONU et la Commission de l'Union africaine, y compris dans le domaine de la médiation.

Ils ont en outre décidé, en consultation avec le Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine, "de mettre au point de nouveaux moyens de renforcer les relations entre les deux Conseils notamment en accroissant l'efficacité des réunions consultatives annuelles, en tenant des consultations en temps opportun et en organisant des missions sur le terrain conduites en collaboration par les deux Conseils."

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'Union africaine et l'ONU avancent dans la coordination des efforts contre la LRA

L'Union africaine et les Nations Unies se sont dites lundi satisfaites des discussions avec les autorités de la République démocratique du Congo (RDC), vendredi à Kinshasa, sur la participation de troupes congolaises à des opérations transfrontalières contre l'Armée de résistance du Seigneur (LRA).