Soudan du Sud : l'ONU lance une opération humanitaire d'envergure

6 janvier 2012

En réponse à la crise humanitaire due aux violences dans l'Etat de Jonglei au Soudan du Sud, les agences des Nations Unies ont lancé une opération humanitaire de grande envergure dans la région de Pibor.

En réponse à la crise humanitaire due aux violences dans l'Etat de Jonglei au Soudan du Sud, les agences des Nations Unies ont lancé une opération humanitaire de grande envergure dans la région de Pibor afin d'apporter une assistance immédiate aux communautés affectées, a indiqué vendredi le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

« Depuis 72 heures, des évaluations ont été effectuées à Pibor, Likuangole, Boma et Walgak et d'autres sont programmées pour Fertait et Bilait. Les besoins seraient déjà considérables dans toutes les zones visitées et nous nous attendons à ce que ce soit pareil dans les zones qui n'ont pas encore été visitées », a indiqué la porte-parole d'OCHA à Genève, Elisabeth Byrs, lors d'une conférence de presse à Genève, en Suisse.

Selon l'estimation, 50.000 personnes auraient actuellement besoin d'aide et les agences ont élaboré ensemble un plan d'intervention d'urgence. La situation serait calme pour l'instant, et un nombre important de personnes déplacées seraient revenues à Pibor. Au 5 janvier, 942 familles ont été enregistrées soit 4.710 personnes. La surveillance de la situation continue pour détecter rapidement d'éventuelles nouvelles éruptions de violence.

L'Appel aux bailleurs de fonds de l'ONU pour la République du Soudan du Sud pour 2012 s'élève à 763 millions de dollars et Mme Byrs a fait savoir que 8% de cette somme a été reçue à ce jour.

La porte-parole du Programme alimentaire (PAM) à Genève, Gaëlle Sévenier, a fait part de sa préoccupation concernant le niveau d'insécurité alimentaire qui a atteint un point critique. Des milliers de personnes, dont des enfants et des femmes ont fui la violence et marché pendant des jours sans vivres et sans eau.

« Le 31 décembre, des vivres ont été distribués à Pibor pour nourrir mille personnes pendant deux semaines. Le 3 janvier, des aliments secs ont été distribués à 40 enfants avec l'aide de la Croix rouge et hier des paquets de céréales, de l'huile et du sel ont été distribués à 2.000 personnes déplacées à Boma, dont plus de 90% sont des femmes et des enfants. Dans les jours à venir, des paquets de rations alimentaires seront distribués à Pibor pour 7.000 personnes », a expliqué Mme Sévenier.

Selon des informations provenant du terrain, il y aurait eu plusieurs cas de mortalité infantile et de kidnappings, ce qui affecte lourdement la population qui reste très vulnérable à cause de la perte de ses biens, du manque de produits agricoles, des engins explosifs et des prix élevés pour les aliments et le carburant. Le PAM a mis en place un plan à la fin de l'année 2011 qui prévoit d'apporter une assistance à plus de 2,7 millions de personnes affectées par le conflit.

La porte-parole du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), Marixie Mercado, a noté que cinq enfants qui avaient été blessés durant les affrontements ont été évacués, l'un d'entre eux est mort. Neuf cas d'enlèvements d'enfants ont été confirmés et 45 enfants non-accompagnés ont été pris en charge.

Le porte-parole du Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), William Spindler a fait savoir que le Haut Commissaire António Guterres se rendrait au Soudan du Sud ce week-end. Il sera samedi à Juba, la capitale, et visitera un camp de réfugiés à Mabaan dimanche. Il se rendra également au Soudan du 10 au 13 janvier.

« Au Soudan du Sud, le HCR appuie le gouvernement de ce pays nouvellement indépendant pour la réintégration de quelque 660.000 rapatriés, y compris 360.000 Soudanais du Sud de retour du Soudan et quelque 300.000 autres qui sont revenus principalement depuis des pays voisins », a déclaré M. Spindler.

Pour porter assistance aux réfugiés arrivants, le HCR a débuté un pont aérien pour transporter du matériel d'aide vers Malakal et Mabaan. Depuis le 20 décembre, 16 rotations aériennes opérées par des avions cargo ont déjà permis d'acheminer 1.450 tentes familiales, 10.000 kits d'ustensiles de cuisine, 18.000 couvertures, 18.000 jerrycans, des bâches en plastique, des nattes de couchage, des moustiquaires et d'autres articles de secours essentiels. Le pont aérien se poursuit et davantage d'aide est nécessaire.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.