Soudan du Sud: Ban Ki-moon salue les efforts pour rétablir le calme à Jonglei

3 janvier 2012

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a discuté par téléphone lundi avec le Président du Soudan du Sud Salva Kiir et a salué l'engagement dont il fait preuve en faveur de la protection des civils alors que l'Etat de Jonglei est en proie depuis quelques jours à des affrontements violents entre l'ethnie Lou Nuer et les Murle.

Le chef de l'ONU a noté que « l'engagement en faveur de l'Etat de droit et le respect des droits humains étaient fondamentaux » et qu'il s'avère nécessaire « de régler les racines du conflit », a fait savoir lundi son porte-parole dans un communiqué.

Présente lors d'une conférence de presse au siège de l'ONU, la Coordonnatrice humanitaire des Nations Unies, Lise Grande, a déploré mardi les incidents violents survenus la semaine dernière dans l'Etat de Jonglei.

Les Nations Unies ont déployé vendredi un bataillon de Casques bleus dans la ville de Pibor, dans l'Etat de Jonglei au Soudan du Sud, pour éviter une attaque par les membres de l'ethnie Lou Nuer, a indiqué vendredi.

Ces jeunes armés de l'ethnie Lou Nuer ont récemment attaqué la ville de Likuangole. Peu avant l'attaque, des dizaines de milliers de civils ont fui cette ville pour se réfugier à Pibor. L'Etat du Jonglei est le théâtre d'une série d'attaques et de contre-attaques entre ces deux ethnies, qui s'affrontent depuis longtemps sur des questions de pâturages, d'accès à l'eau et de bétail.

« La situation à Pibor est plus stable. Nous estimons que c'est une étape positive », a-t-elle dit. Elle a souligné que les besoins humanitaires sont importants notamment en termes d'alimentation et d'accès à l'eau.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.