Kenya : le HCR regrette la mort d'un réfugié somalien sur le site de Dadaab

Des Somaliens attendent d'être enregistrés au camp de réfugiés de Dadaab, au Kenya.
Des Somaliens attendent d'être enregistrés au camp de réfugiés de Dadaab, au Kenya.

Kenya : le HCR regrette la mort d'un réfugié somalien sur le site de Dadaab

Le Haut commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Antonio Guterres, a exprimé vendredi son profond regret concernant le meurtre absurde d'un réfugié somalien, chef de communauté, à Dadaab, au Kenya.

Le Haut commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Antonio Guterres, a exprimé vendredi son profond regret concernant le meurtre absurde d'un réfugié somalien, chef de communauté, sur le site de Dadaab, dans le nord du Kenya.

Ce réfugié, qui était le président de l'Equipe communautaire paix et sécurité dans le camp de Hagadera, un des camps de réfugiés du site de Dadaab, a été tué par balles vers 19h45 heures locales jeudi soir. Les équipes communautaires paix et sécurité contribuent à maintenir l'ordre dans les camps, a précisé le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) dans un communiqué de presse.

La victime a été visée par plusieurs tirs et les hommes armés se seraient ensuite enfuis. L'incident a été immédiatement signalé à la police locale. Les réfugiés ont emporté la victime immédiatement vers l'hôpital du camp de Hagadera. Malgré tous les efforts pour le ranimer, l'homme est décédé vendredi matin alors qu'il était évacué vers la capitale du Kenya, Nairobi.

Dadaab est le site de réfugiés le plus grand au monde et abrite plus de 460.000 personnes. La Somalie est l'une des crises humanitaires les plus graves au monde. Plus de 950.000 Somaliens sont réfugiés dans des pays voisins alors que 1,46 million d'autres sont déplacés à l'intérieur du pays.