Ban Ki-moon se félicite de l'accord signé entre l'ONU et l'Iraq sur Camp Ashraf

27 décembre 2011

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est félicité de la signature le 25 décembre d'un accord de principe entre les Nations Unies et le gouvernement d'Iraq pour la réinstallation volontaire des exilés iraniens qui résident dans le Camp Nouvelle Iraq, auparavant appelé Camp Ashraf.

Le Secrétaire général « estime que l'accord pose les bases d'une solution pacifique et durable à cette situation, en respectant à la fois la souveraineté de l'Iraq et ses obligations internationales en matière de droits de l'homme et du droit humanitaire », a indiqué le porte-parole de Ban Ki-moon, dans une déclaration à la presse publiée lundi soir.

L'accord de principe a été le résultat d'intenses négociations entre le Représentant spécial pour l'Iraq, Martin Kobler, et des représentants du gouvernement iraquien. Les résidents du camp ont également été consultés. Ils appartiennent à l'Organisation des Moudjahiddines du peuple d'Iran (OMPI - Mujahedin-e Khalq), le principal mouvement d'opposition extérieur au régime en place en Iran.

Le Secrétaire général a salué notamment la décision du gouvernement d'Iraq de prolonger la date-butoir pour la fermeture du camp afin de fournir du temps et de l'espace pour la réinstallation volontaire et pacifique des résidents.

« Comme l'indique l'accord de principe, le gouvernement d'Iraq a la responsabilité claire et exclusive de garantir la sûreté et la sécurité des résidents. En même temps, les résidents du Camp Nouvelle Iraq doivent respecter les lois d'Iraq », a souligné le porte-parole du Secrétaire général.

Ban Ki-moon exhorte « tous ceux concernés de continuer à afficher souplesse et bonne foi et à avancer vers la mise en œuvre rapide du programme de réinstallation. Il rappelle à tous ceux qui sont concernés que toute violence ou toute tentative d'une solution forcée serait inacceptable. » Il réitère son appel aux Etats membres d'accepter dès que possible les résidents qui sont éligibles à un retour volontaire ou à une réinstallation.

Le Haut commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Antonio Guterres, a salué pour sa part les efforts sans relâche de Martin Kobler pour arriver à cet accord sur la réinstallation volontaire des résidents de Camp Nouvelle Iraq.

« Le HCR est pleinement impliqué dans cette initiative et attend le transfert volontaire et pacifique des demandeurs d'asile vers un site temporaire afin que le HCR puisse travailler immédiatement à la détermination de leur statut conformément à son mandat », a dit M. Guterres dans une déclaration publiée mardi.

« J'appelle toutes les parties à coopérer de bonne foi pour garantir un processus pacifique et je réitère mon appel à la communauté internationale pour qu'elle contribue à l'obtention de solutions durables pour ceux qui sont reconnus comme réfugiés en offrant des places de réinstallation », a-t-il ajouté.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Iraq : l'ONU veut plus de temps pour régler le problème du camp d'opposants iraniens

Le Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU pour l'Iraq, Martin Kobler, a exprimé mardi sa préoccupation sur la situation dans le camp d'Ashraf en Iraq où vivent près de 3.000 exilés de l'Organisation des Moudjahiddines du peuple d'Iran (OMPI - Mujahedin-e Khalq), le principal mouvement d'opposition extérieur au régime en place en Iran.