Yémen : période décisive pour consolider l'accord politique - ONU

21 décembre 2011

Lors d'une session à huis clos du Conseil de sécurité, l'Envoyé de l'ONU pour le Yémen, Jamal Benomar, a estimé que les semaines à venir seront déterminantes pour le pays afin de relever les défis politiques, sécuritaires et humanitaires.

Lors d'une session à huis clos du Conseil de sécurité, le Conseiller spécial du Secrétaire général de l'ONU pour le Yémen, Jamal Benomar, a indiqué mercredi que les semaines à venir seront déterminantes pour le pays afin de relever les défis politiques, sécuritaires et humanitaires.

« La situation au Yémen reste fragile, et l'accord politique sera impossible à mettre en œuvre sans l'engagement continue et la coopération des dirigeants politiques dans le pays », a expliqué M. Benomar devant les journalistes au siège de l'ONU à New York.

« Malgré les nombreux défis, je garde espoir que l'accord prépare le terrain pour des nouvelles institutions inclusives qui rendent les réformes possibles et qui répondent aux aspirations du peuple qui a demandé le changement », a-t-il poursuivi.

Le mois dernier, des factions armées au Yémen ont signé un accord qui prévoit une transition politique, dont le départ du Président Ali Abdullah Saleh qui laissera la place au Vice-président Abed Rabbo Mansour al-Hadi. Un nouveau gouvernement d'unité nationale est en place et les élections présidentielles sont prévues pour le 21 février.

De manière générale le processus avance et l'accord est en phase de mise en œuvre selon M. Benomar. Le gouvernement a d'ores et déjà pris action pour rétablir la paix et la stabilité, dont le démantèlement de barricades et de postes de contrôle et le retrait de groupes armés des espaces publics.

« Il est nécessaire que toutes les parties soutiennent ce processus pour arriver à installer la stabilité. Je souhaite voir un Yémen où la rue appartient aux citoyens, et où les leaders civiques forment l'avenir et non pas ceux qui portent des armes », a déclaré M. Benomar en assurant que l'ONU restera engagée et suivra de près la situation dans le pays.

« La communauté internationale a poussé les parties prenantes à parvenir à un accord politique, et leurs appels ont été entendus. Maintenant les bailleurs de fonds doivent soutenir les réformes en apportant les fonds nécessaires pour mettre en œuvre l'accord et pour aider le pays à traverser la période de transition », a-t-il ajouté.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'ONU renforce le soutien au Yémen pour accompagner la transition

Lors de sa septième visite au Yémen, le Conseiller spécial du Secrétaire général pour le Yémen, Jamal Benomar, a salué vendredi les progrès accomplis dans la mise en œuvre de l'accord de transition ainsi que la formation d'un nouveau gouvernement d'unité nationale.