Bahreïn : l'ONU appelle les autorités à libérer les prisonniers politiques

21 décembre 2011

La Haut commissaire aux droits de l'homme, Navi Pillay, a appelé mercredi les autorités de Bahreïn à prendre des mesures immédiates pour répondre au profond manque de confiance entre le gouvernement et la société civile notamment en relâchant rapidement les détenus qui ont pris part à des manifestations pacifiques.

« Les autorités de Bahreïn ont besoin de prendre mesures qui inspirent confiance y compris la libération inconditionnelle de ceux qui ont été condamnés par les tribunaux militaires ou ceux qui attendent d'être jugés pour avoir exercé leur droits fondamentaux que sont la liberté d'expression et d'assemblée », a déclaré mercredi Navi Pillay dans un communiqué.

« Des milliers d'individus ont perdu leurs emplois pour participer aux manifestations, de nombreux étudiants ont eu leurs études compromises, ces violations graves de leurs droits économiques et sociales doit être immédiatement réglées. Ceux qui ont été injustement licenciés doivent être réhabilités dans leurs fonctions », a-t-elle ajouté.

Mme Pillay a également exhorté le gouvernement à répondre à l'impunité à tous les niveaux, y compris au sein des forces de sécurité responsables d'avoir utilisé la violence de manière excessive sur des manifestants pacifiques.

« Nous continuons à recevoir des informations sur la répression de petites manifestations à Bahreïn et même si les membres des forces de sécurités auraient été arrêtés, nous n'avons pas vu de poursuites des forces de sécurité pour les blessés et les morts parmi les civils », a expliqué Navi Pillay.

« Une telle impunité, à tous les niveaux, constitue une grave entrave à la réconciliation nationale », a-t-elle conclu.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Bahreïn : l'ONU envoie une mission pour assister une transition démocratique

La Haut commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Navi Pillay, a annoncé vendredi qu'elle allait envoyer une délégation à Bahreïn la semaine prochaine, à la demande du gouvernement de ce pays, afin de soutenir les efforts pour mettre en place une société ouverte et démocratique.