Somalie: l'ONU appelle à débloquer la situation politique

Somalie: l'ONU appelle à débloquer la situation politique

media:entermedia_image:3558006b-48bf-43ba-a816-10b0a0ac5697
Une délégation conjointe des Nations Unies et de l'Union africaine (UA) a exhorté lundi les institutions de transition de la Somalie à mettre un terme rapidement au blocage politique créé la semaine dernière lorsque le Parlement a voté une motion de censure contre le Président de l'Assemblée, Sharif Hassan Sheikh Aden.

Une délégation conjointe des Nations Unies et de l'Union africaine (UA) a exhorté lundi les institutions de transition de la Somalie à mettre un terme rapidement au blocage politique créé la semaine dernière lorsque le Parlement a voté une motion de censure contre le Président de l'Assemblée, Sharif Hassan Sheikh Aden.

« Nous faisons appel à la direction des institutions fédérales de transition, des membres du parlement et de toutes les parties prenantes d'éviter toutes déclarations ou actions susceptibles d'empirer la situation déjà tendue », ont fait savoir l'ONU et l'UA dans leur déclaration commune.

La délégation a transmis les inquiétudes de la communauté internationale sur la crise politique en soulignant que l'immobilisme politique pourrait avoir des conséquences néfastes sur la mise en œuvre de la feuille de route pour rétablir la paix et la stabilité en Somalie, qui a été dépourvue d'un véritable gouvernement depuis le début des hostilités en 1991.

La délégation a encouragé les institutions fédérales de transition à agir en conformité avec l'accord de Kampala, qui énonce les conditions d'un prolongement des mandats du Président et du président du parlement.

« Nous reconnaissons le souhait des parlementaires à discuter des points de la feuille de route au sein du Parlement fédéral de transition (PFT), suite à leur acceptation de l'accord de Kampala et l'intention annoncée du gouvernement fédéral de transition de présenter la feuille de route au PFT », a rappelé la déclaration de la délégation.