Tribunal pour le Liban : le Procureur Bellemare va partir fin février 2012

14 décembre 2011

Le Procureur du Tribunal spécial pour le Liban, Daniel Bellemare, a fait savoir au Secrétaire général des Nations unies que, pour raison de santé, il ne solliciterait pas un second mandat à la fin du mois de février 2012.

Le Procureur du Tribunal spécial pour le Liban, Daniel Bellemare, a fait savoir au Secrétaire général des Nations unies que, pour raison de santé, il ne solliciterait pas un second mandat à la fin du mois de février 2012.

« Ce fut un honneur et un privilège de faire progresser la justice au nom du peuple du Liban. Si cette mission longue et difficile est loin d'être achevée, des bases solides ont été jetées, qui permettront d'établir, dans le respect de la règle de droit, la culpabilité des auteurs de l'attentat du 14 février 2005 et d'autres attentats présentant un lien de connexité avec celui-ci », a dit M. Bellemare dans un communiqué de presse.

« Je suis fier de léguer au Tribunal une équipe compétente de professionnels dévoués à leur cause qui m'ont assisté au cours des trois dernières années en vue de remplir le mandat difficile qui nous a été confié. Cette équipe continuera à veiller à ce que la justice soit rendue pour le peuple du Liban », a-t-il conclu.

Le Secrétaire général Ban Ki-moon a indiqué mercredi lors d'une conférence de presse au siège de l'ONU à New York qu'il chercherait quelqu'un pour remplacer M. Bellemare en consultation avec la Conseillère juridique de l'ONU, Patricia O'Brien.

Le Tribunal spécial pour le Liban (TSL) est un tribunal indépendant créé à la demande du gouvernement libanais pour poursuivre les auteurs de l'attentat qui a tué l'ancien Premier ministre Rafic Hariri et 21 autres personnes en 2005. Il est basé à La Haye, aux Pays-Bas.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Liban : l'ONU condamne un tir de roquette au sud du pays

Les radars de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) ont indiqué lundi avoir détecté dimanche soir un tir de roquette en provenance de la vallée de Qaissiyeh, au Liban, et qui a atterri dans un village libanais tout près de la frontière avec Israël.