L'Albanie doit mieux protéger les droits des migrants - expert de l'ONU

13 décembre 2011

Le Rapporteur spécial de l'ONU sur les droits de l'homme des migrants, François Crépeau, a exhorté mardi les autorités albanaises à faire plus pour assurer la protection des droits des citoyens albanais vivant à l'étranger ainsi que des migrants arrivant en Albanie.

« J'encourage les autorités albanaises à développer et mettre en œuvre une stratégie nationale de droits de l'homme qui place les droits et le bien-être de tous, y compris des migrants au centre des lois, des politiques et des programmes avec l'aide de tous les secteurs de la société », a déclaré M. Crépeau au terme d'une visite de neuf jours dans le pays.

Environ un tiers de la population albanaise vit à l'extérieur du pays, dont la plus grande partie en Grèce et en Italie, et pour beaucoup de façon irrégulière. Cela accentue le besoin d'assurer que les représentations consulaires albanaises ont la capacité, les ressources et l'expertise nécessaires pour répondre aux besoins des migrants albanais qui vivent et travaillent à l'étranger, a expliqué le Rapporteur spécial.

« J'ai été informé sur les difficultés auxquels font face les citoyens albanais pour obtenir un certificat de naissance de leurs enfants, surtout quand les parents sont en situation irrégulière. Tous les enfants ont le droit d'être enregistrés immédiatement après leur naissance, d'obtenir un nom et une nationalité. Il est inacceptable que des enfants soient nés apatrides en Europe aujourd'hui. Aussi bien l'Albanie que l'Etat hôte doivent prendre des mesures urgentes pour remédier à cette situation », a souligné M. Crépeau.

Le Rapporteur spécial a également indiqué que le gouvernement albanais devrait faire plus pour aider ses citoyens qui retournent au pays. Depuis quelques années ils sont de plus en plus nombreux à revenir dans leur pays natal à cause de la crise économique dans les pays voisins et la reprise économique et la croissance en Albanie.

« Il est urgent de sensibiliser toutes les sphères de la société albanaise aux droits des migrants et à la responsabilité de l'Etat de respecter, protéger et promouvoir les droits de l'homme », a indiqué M. Crépeau qui a encouragé l'Union européenne à renforcer la composante de droits de l'homme de leur assistance technique à l'Albanie dans le processus d'intégration européenne du pays.

« J'invite l'Union européenne à considérer la création d'un programme spécifique pour soutenir le système de protection des droits de l'homme en Albanie, et pour la défense des droits des migrants en particulier », a-t-il ajouté.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Migrants : un expert de l'ONU s'inquiète de la montée des discours xénophobes

Le nouveau Rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits de l'homme des migrants, François Crépeau, a exhorté vendredi la communauté internationale à adopter une nouvelle façon plus équilibrée de parler de la migration basée sur l'égalité en droits, la non-discrimination, la dignité et la réalité.