Yémen : l'UNICEF tire la sonnette d'alarme sur la santé des enfants

13 décembre 2011

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a tiré mardi la sonnette d'alarme sur la situation des enfants au Yémen, notamment leur santé qui risque de se dégrader après les nombreux mois d'instabilité dans le pays.

« Malgré les signes d'un accord politique, la situation reste précaire », a déclaré mardi une porte-parole de l'UNICEF, Hélène Kadi, lors d'une conférence de presse à Genève, en Suisse.

Le 10 décembre dernier, le nouveau gouvernement d'union nationale au Yémen a été nommé afin de débuter une transition politique.

« Dans les zones les plus affectées, l'impact de la crise a causé une baisse de 60% de la couverture vaccinale ce qui, couplé avec des taux élevés de malnutrition, fait craindre que le taux de mortalité des enfants n'augmente », a prévenu Mme Kadi.

Après 10 mois d'instabilité provoquée par un mouvement populaire anti-gouvernemental, les populations sont particulièrement vulnérables. L'UNICEF a besoin, pour financer ses opérations humanitaires, de deux fois plus de fonds que l'année précédente, soit 50 millions de dollars, a indiqué la porte-parole.

L'UNICEF fournit des soins de santé dans 600 centres afin d'assister plus de 44.000 enfants sévèrement malnutris. La porte-parole de l'UNICEF a précisé que les opérations doivent continuer dans les mois prochains.

« L'investissement dans l'aide humanitaire doit être perçue comme un investissement dans la future stabilité au Yémen », a-t-elle conclu.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Yémen : Ban Ki-moon salue la prestation de serment du nouveau gouvernement

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a salué la prestation de serment d'un nouveau gouvernement d'union nationale au Yémen, une étape importante dans la mise en oeuvre de l'accord de transition.