Somalie : la situation s'améliore, l'ONU appelle à renforcer le soutien

13 décembre 2011

Quelques jours après avoir effectué une visite surprise à Mogadiscio, en Somalie, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a estimé mardi devant le Conseil de sécurité qu'il fallait saisir l'opportunité d'une amélioration sécuritaire sans précédent pour renforcer l'assistance aux populations, alors que la période de transition doit s'achever au mois d'août 2012.

« Malgré les progrès, d'importantes dates butoirs ont été manquées. J'ai demandé aux dirigeants d'intensifier leurs efforts pour mettre en œuvre la Feuille de route. Il est clair que la transition doit être terminée en août 2012. En particulier j'exhorte à accélérer les réformes constitutionnelles et parlementaires qui ne requièrent aucune ressource financière mais seulement de la volonté politique », a déclaré Ban Ki-moon lors de la présentation d'un rapport sur la situation dans le pays au Conseil de sécurité.

Accompagné par le Président de l'Assemblée générale de l'ONU, Nassir Abdulaziz Al-Nasser, lors de sa visite à Mogadiscio, le chef de l'ONU a réitéré aux membres du Conseil sa satisfaction de voir l'ensemble des villes somaliennes sous le contrôle du gouvernement fédéral de transition avec le soutien de la Mission d'observation militaire de l'Union africaine en Somalie (AMISOM).

« Que ma visite ait été simplement possible est un signe de l'amélioration de la sécurité et de l'investissement que les Nations Unies a fait en soutenant l'AMISOM », a-t-il ajouté.

Il a rappelé que le Bureau politique de l'ONU pour la Somalie (UNOPS) allait être relocalisé à Mogadiscio d'ici le mois de janvier prochain.

« Au-delà de Mogadiscio, les insurgés islamistes en Somalie sont en retraite sous la pression des forces gouvernementales et de leurs milices alliées, soutenues par les forces kenyanes et éthiopiennes. Cela représente une opportunité unique d'aider à stabiliser le pays en entier », a expliqué le chef de l'ONU.

« Nous devons garantir que la stratégie militaire soit alignée avec les objectifs politiques », a-t-il ajouté en soulignant la nécessité pour l'AMISOM de disposer des moyens logistiques nécessaires adéquats pour continuer à combattre les insurgés.

Le Secrétaire général a estimé qu'il était urgent de profiter de la libération de territoires pour renforcer les services de bases en faveur des populations. Il a également salué les efforts effectués par les agences humanitaires des Nations Unies pour prendre en charge les centaines de milliers de réfugiés qui ont fui vers le Kenya et arrivent au camp de Dadaab.

« C'est un moment crucial pour la communauté internationale. Nous devons saisir ce moment pour la population de Somalie et la stabilité dans la région », a-t-il conclu.

A l'issue de la présentation du Secrétaire général, le Conseil de sécurité de l'ONU a, dans une déclaration à la presse, souligné mardi l'ampleur des problèmes politiques, sécuritaires et humanitaires en Somalie. Les membres du Conseil ont réitéré leur soutien total aux efforts déployés par le Secrétaire général notamment son appel pour accélérer la mise en œuvre de la Feuille de route d'ici août 2012.

Le Conseil de sécurité a exhorté « toutes les parties et les groupes armés à garantir un accès sécurisé et sans entrave pour l'acheminement de l'aide humanitaire et à prendre les mesures appropriées pour garantir la sécurité et la sûreté du personnel humanitaire ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le Secrétaire général de l'ONU effectue une visite surprise en Somalie

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, et le Président de l'Assemblée générale de l'ONU, Nassir Abdulaziz Al-Nasser, ont réitéré le soutien des Nations Unies aux autorités fédérales de transition.