L'ONUDC lance un programme régional contre l'opium en Asie centrale

7 décembre 2011

L'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) et des ministres d'Afghanistan et des pays voisins ont lancé mercredi un programme régional pour améliorer la coordination des efforts de lutte contre les drogues et renforcer la stabilité régionale pour la période 2011-2014.

Cette initiative intervient à la suite de la conférence sur l'Afghanistan qui a eu lieu récemment à Bonn en Allemagne pour déterminer l'orientation future du pays après le transfert de pouvoir au gouvernement afghan en 2014.

« Avec le désengagement progressif de la Force internationale d'assistance et de sécurité en Afghanistan, la communauté internationale comptera de plus en plus sur l'ONU pour prendre en charge davantage de responsabilités pour soutenir l'Afghanistan », a déclaré le chef de l'ONUDC Yury Fedotov.

L'accord conclu entre huit représentants nationaux d'Afghanistan, d'Iran, du Kazakhstan, du Kirghizstan, du Pakistan, du Tadjikistan, du Turkménistan et d'Ouzbékistan pour entériner la coopération, surtout dans le domaine de partage des informations, est une première selon le chef de l'ONUDC. La rencontre des parties à Vienne au siège de l'ONUDC est une mesure pour renforcer la confiance et pour écarter les suspicions qui ont auparavant pesé sur les relations.

Le programme régional est un cadre stratégique pour le travail de l'ONUDC et ses partenaires multilatéraux et il se concentre sur l'action contre les stupéfiants et pour renforcer l'autorité de la loi pour combattre le trafic de drogues et le crime organisé de façon plus efficace.

Le programme vise également à offrir des alternatives à la culture du pavot aux agriculteurs et un meilleur accès aux services de santé, y compris pour réduire la demande de stupéfiants et pour renforcer la prévention du VIH/sida.

Au cours des cinq dernières années, l'Afghanistan a produit presque 90% de l'opium illicite au monde. Une étude de l'ONUDC montre que cette année il y a eu une augmentation nette de la production d'opium, à cause des prix élevés et du commerce florissant de la drogue.

« Les années à venir seront déterminantes pour l'avenir de l'Afghanistan. Nous devons donc apporter une réponse basée sur la responsabilité partagée et sur des actions concrètes », a souligné M. Fedotov.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'ONU salue un pacte pour combattre le trafic de drogues en Afghanistan

Le chef de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), Yury Fedotov, a félicité lundi les ministres d'Afghanistan, du Pakistan et d'Iran responsables de la lutte contre les drogues pour avoir conclu un accord qui renforcera les échanges d'informations pour entraver le trafic de stupéfiants dans la région.