L'ONU salue la ratification par l'Indonésie du Traité contre les essais nucléaires

6 décembre 2011

Le Secrétaire général Ban Ki-moon a salué la ratification par le Parlement indonésien du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (TICE), ce qui porte à 156 le nombre d'Etats ayant adhéré au traité.

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a salué mardi la ratification par le Parlement indonésien du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (TICE), ce qui porte à 156 le nombre d'Etats ayant adhéré au traité, dont 36 des 44 Etats dont la ratification est nécessaire pour que ce traité entre en vigueur.

« Le Secrétaire général encourage tous les Etats qui ne l'ont pas encore fait à accepter et ratifier le traité et il compte sur l'engagement des dirigeants des huit Etats restant dont la ratification est nécessaire pour que le traité entre en vigueur », a déclaré le porte-parole de Ban Ki-moon dans un communiqué à la presse.

Le Secrétaire exécutif de la Commission préparatoire de l'Organisation du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires, Tibor Toth, a également salué la ratification indonésienne qui marque selon lui un pas décisif vers l'entrée en vigueur du traité en réduisant à huit pays le nombre d'accessions au traité nécessaire pour que celui-ci obtienne le statut de loi internationale.

« L'Indonésie se servira de ses bonnes relations pour promouvoir le traité en Asie, au Moyen-Orient et au-delà et au plus haut niveau politique. Nous souhaitons que notre pays soit à l'avant-garde du désarmement nucléaire et de la non-prolifération », a déclaré le coordinateur pour la ratification du TICE au Parlement indonésien, Helmy Fauzy, qui a précisé que l'ensemble des neuf partis représentés au parlement ont soutenu l'accession au traité.

L'accession indonésienne au Traité sera officiellement reconnue lorsque la ratification sera présentée à l'ONU. A ce jour, 182 pays l'ont signé, et 156 d'entre eux ont finalisé le processus de ratification. Les huit pays dont l'adhésion est nécessaire pour faire entrer en vigueur le traité et qui ne l'ont pas encore fait sont la Chine, la République populaire démocratique de Corée, l'Egypte, l'Inde, l'Iran, Israël, le Pakistan et les Etats-Unis.

L'Organisation du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires a pour but principal d'instaurer un système de contrôle mondial des explosions nucléaires. A terme, 337 installations réparties dans le monde entier seront capables de détecter la moindre explosion nucléaire y compris les essais souterrains ou sous-marins.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.