RDC : l'ONU encouragée par la tenue d'un scrutin ordonné

28 novembre 2011

Alors que des millions de Congolais étaient appelés lundi à se rendre aux urnes, le Représentant spécial de l'ONU pour la RD Congo, Roger Meece, a visité des bureaux de vote dans la capitale Kinshasa.

Alors que des millions de Congolais étaient appelés lundi à se rendre aux urnes pour les élections générales, le Représentant spécial de l'ONU pour la République démocratique du Congo (RDC), Roger Meece, a visité des bureaux de vote dans la capitale congolaise Kinshasa et a exprimé sa satisfaction sur le déroulement pacifique et ordonné du scrutin.

S'adressant aux journalistes à l'extérieur d'un bureau de vote à Kinshasa, M. Meece, qui est également chef de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO), s'est dit particulièrement encouragé par le fait que les membres de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) aient rempli leur rôle de façon professionnelle.

Des représentants de la CENI ont déclaré au Représentant spécial de l'ONU que globalement le scrutin s'est déroulé partout dans de bonnes conditions. Quelques problèmes ont été identifiés concernant des personnes n'apparaissant pas sur les listes du bureau de vote où elles devaient se présenter, a indiqué la MONUSCO dans un communiqué publié lundi.

Lors de sa visite des bureaux de vote dans la capitale congolaise, M. Meece était accompagné du Résident coordonnateur des affaires humanitaires de l'ONU, Fidel Sarassaro.

Roger Meece a déploré les incidents qui ont émaillé la fin de la campagne électorale. « Cela est regrettable et par conséquent j'appelle les dirigeants politiques à faire preuve de retenue et à accepter le verdict des urnes », a-t-il conclu.

Dimanche, la MONUSCO avait vivement déploré les incidents qui ont émaillé le dernier jour de la campagne électorale à Kinshasa, ainsi que dans le reste du pays. Le 26 novembre 2011, au moins trois personnes auraient été tuées et plusieurs autres blessées à Kinshasa lors de l'intervention des forces de sécurité qui auraient tenté de disperser des manifestations. Dans des affrontements entre des militants des partis politiques, il y aurait également eu des dizaines de personnes blessées, notamment par des machettes. Certaines d'entre elles ont dû être hospitalisées.

« Il s'agit d'un moment important où les responsables politiques congolais doivent démontrer leurs réelles capacités à promouvoir la non-violence, la démocratie et le respect des droits de l'homme. Ils doivent publiquement exiger que tous ceux qui sont sous leur responsabilité s'abstiennent d'actes violents », avait déclaré le Représentant spécial.

Dimanche, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki moon, avait également exhorté les candidats et les électeurs de la RDC à garantir la paix pour que les élections se déroulent le mieux possible. Dans une déclaration à la presse, il avait qualifié les élections de « primordiales pour la progression de la stabilité et du développement du pays ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

RDC : Ban Ki-moon appelle à des élections dans la sécurité

Le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki moon a exhorté dimanche les candidats et les électeurs de la République démocratique du Congo (RDC) à assurer la paix pour que les élections législatives qui auront lieu lundi se déroulent le mieux possible.