Somalie : l'ONU condamne la saisie de biens de l'ONU par les Al-Shabaab

28 novembre 2011

La Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a condamné lundi dans les termes les plus forts la saisie par les milices Al-Shabaab en Somalie de biens et d'équipements appartenant à plusieurs organisations non gouvernementales et aux Nations Unies.

« Ces actes éhontés empêchent les organisations de fournir de l'aide d'urgence », a déclaré Ban Ki-moon dans un communiqué publié lundi par son porte-parole.

Le Secrétaire général a demandé « aux Al-Shabaab de quitter les locaux et de rendre les biens appartenant aux agences et aux organisations non gouvernementales ». Il a appelé le groupe armé à lever immédiatement l'interdiction imposée lundi à ces organisations humanitaires et a exhorté toutes les parties en Somalie à respecter le droit international humanitaire.

La Secrétaire générale adjointe des Nations Unies aux affaires humanitaires, Valerie Amos, a également exprimé son inquiétude sur les saisies opérées par les milices Al-Shabaab.

« Je suis extrêmement inquiète des saisies par les Al-Shabaab de biens et d'équipements appartenant à des organisations non gouvernementales et à des agences des Nations Unies travaillant pour apaiser les souffrances dans le sud de la Somalie », a déclaré lundi Mme Amos dans un communiqué.

« Les efforts des humanitaires ont sauvé des milliers de vies depuis l'état de famine déclaré au mois de juillet dernier, mais la situation dans le centre et le sud de la Somalie reste critique. Environ quatre millions de personnes sont toujours dans une situation de crise et 250.000 sont confrontées à la famine », a-t-elle ajouté.

La chef de l'humanitaire de l'ONU a souligné que toute interruption dans l'acheminement de l'aide humanitaire menace de saper les progrès fragiles effectués cette année et pourrait ramener de nouveau une situation de famine dans plusieurs zones du pays.

« J'appelle les groupes associés aux Al-Shabaab à se retirer immédiatement des bâtiments humanitaire saisis ce matin dans la région de Bakool, de Bay, de Bas-Shabelle et d'Hiraan et à ne pas réitérer de nouvelles actions qui menaceraient les opérations humanitaires et la sécurité des travailleurs humanitaires », a exhorté Mme Amos.

Elle a également appelé les Al-Shabaab à revenir sur leur appel demandant aux agences des Nations Unies et aux organisations non gouvernementales de cesser leurs opérations dans les zones sous contrôle du groupe armé.

« Les organisations humanitaires travaillant en Somalie restent strictement neutres et leur objectif est de sauver des vies. J'appelle toutes les parties au respect du droit humanitaire international », a-t-elle conclu.

Selon la presse, les rebelles auraient mené des descentes coordonnées dans les bureaux de plusieurs ONG et agences de l'ONU dans les villes de Beledweyne, mais aussi d'El-Bur, Kismayo, Wajid, Merka, Baidoa, Bulo Burte. Des miliciens armés auraient ordonné aux personnels des agences de quitter les lieux et auraient saisi ordinateurs, téléphones et autres équipements de bureau.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Somalie : l'ONU se félicite que trois régions ne soient plus en situation de famine

La Secrétaire générale adjointe des Nations Unies aux affaires humanitaires, Valerie Amos, s'est félicitée vendredi de l'impact positif de l'assistance humanitaire en Somalie qui a permis de sortir trois régions d'une situation de famine.