UNESCO : des récits oraux chinois nécessitent une sauvegarde urgente

UNESCO
UNESCO

UNESCO : des récits oraux chinois nécessitent une sauvegarde urgente

Le Comité pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel réuni à Bali (Indonésie) du 22 au 29 novembre, a inscrit mercredi le Yimakan, les récits oraux des Hezhen (Chine) sur la Liste du patrimoine culturel immatériel nécessitant une sauvegarde urgente, a annoncé l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO).

Les contes du Yimakan, narrés en vers et en prose dans la langue des Hezhen du nord-est de la Chine, se composent de nombreux épisodes indépendants qui décrivent des alliances tribales et des batailles, y compris la victoire de héros hezhen sur des monstres et des envahisseurs. Les conteurs improvisent des histoires sans accompagnement musical, en alternant les passages chantés et parlés et en utilisant des mélodies différentes pour représenter différents personnages et intrigues. Le Yimakan joue un rôle clé dans la préservation de la langue maternelle des Hezhen, de leur religion, de leurs croyances, de leur folklore et de leurs coutumes.

Cet héritage transmis de génération en génération est menacé de disparaître. Les statistiques indiquent qu'il existait plus de vingt maîtres du Yimakan dans les années 1980. A présent, seuls cinq Yimakanqi mafa (conteurs) sont encore capables de narrer certains épisodes du Yimakan.

Les récits du Yimakan sont parmi les 18 dossiers proposés pour inscriptions sur la Liste du patrimoine culturel immatériel nécessitant une sauvegarde urgente.

Au cours de la session de Bali, le Comité examinera aussi 39 éléments sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel, 12 programmes pour le Registre des meilleures pratiques de sauvegarde, quatre pour l'assistance internationale et six rapports périodiques sur la mise en œuvre de la Convention.

La Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel a été adoptée par la Conférence générale de l'UNESCO en 2003 et compte désormais 139 Etats parties. Seuls les pays qui l'ont ratifiée peuvent présenter des éléments à l'inscription sur les Listes du patrimoine culturel immatériel.

Le Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel est composé de 24 représentants des Etats membres de l'UNESCO. Ses membres sont élus pour un mandat de quatre ans. La moitié des membres sont renouvelés tous les deux ans.