L'AIEA plaide pour une zone exempte d'armes nucléaires au Moyen-Orient

21 novembre 2011

Le chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Yukiya Amano, a souligné lundi la pertinence de la création d'une zone exempte d'armes nucléaires au Moyen-Orient, à l'occasion de l'ouverture d'un Forum dédié au sujet à Vienne, en Autriche.

« Cela à nous pris 11 années pour parvenir à ce point. Les cinq zones exempts d'armes nucléaires qui existent aujourd'hui, couvrent un total de 113 pays, chacune a ses propres caractéristiques mais elles ont également des éléments en communs », a dit le Directeur de l'AIEA lors de l'ouverture du Forum qui doit se dérouler sur deux jours.

Il a souligné que ce type de zones « sont pertinentes pour la non-prolifération, la gestion des armes et le désarmement ». Selon lui, il existe un soutien international pour établir une zone exempte d'armes nucléaires au Moyen-Orient, même s'il reste des divergences sur sa création.

M. Amano a estimé que ce Forum représentait une opportunité unique pour discuter. Il existe déjà des zones exemptes d'armes nucléaires dans la région Amérique latine et Caraïbes, dans le Pacifique sud, en Asie du Sud-est, en Afrique et en Asie Centrale.

« Toutes les zones exempts d'armes nucléaires interdisent le développement, le stockage ou les essais d'armes nucléaires dans leurs régions », a-t-il ajouté.

« J'espère que vos discussions seront créatives et constructives et qu'elles évolueront au delà des déclarations déjà faites et des positions établies depuis longtemps. Pout tous les habitants de la région ainsi que pour la paix et la sécurité internationale, j'espère que ce Forum sera un succès », a-t-il conclu.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.