Cambodge : le tribunal ordonne l'abandon des poursuites contre une accusée

Ieng Thirith devant les Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens (CETC) le 19 octobre 2011.
Ieng Thirith devant les Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens (CETC) le 19 octobre 2011.

Cambodge : le tribunal ordonne l'abandon des poursuites contre une accusée

Les Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens (CETC), le tribunal spécial créé par le gouvernement cambodgien et l'ONU pour juger les Khmers rouges, a décidé jeudi que l'ancienne dirigeante khmer rouge Ieng Thirith n'était pas capable de suivre un procès après qu'une expertise médicale a déclaré qu'elle souffrait de démence, probablement causée par la maladie d'Alzheimer.

Ieng Thirith, qui était la Ministre des affaires sociales sous le régime du Kampuchea démocratique, est accusée de génocide et crimes contre l'humanité avec son mari, l'ancien Ministre des affaires étrangères Ieng Sary, aussi connu sous le nom de « frère numéro deux ». D'autres dignitaires du régime des Khmers rouges sont également poursuivis.

Dans sa décision, le tribunal a estimé que Mme Thirith souffrait d'une maladie « progressivement dégénérative » qui ne s'améliora probablement pas, même avec des soins. Quatre experts psychiatriques qui ont examiné Mme Thirith soutiennent ce diagnostic.

Un médecin expert en gériatrie a conclu que Mme Thirith serait incapable de comprendre les charges retenues contre elle, de suivre le procès ou même de comprendre les témoignages d'évènements qui ont eu lieu il y a 35 ans et qu'elle serait encore moins capable de témoigner en sa propre défense.

« Les juges sont unanimement d'avis que Ieng Thirith est incapable de suivre le procès et que les poursuites contre elle doivent être désormais suspendues », a indiqué la déclaration du tribunal qui a également ordonné sa libération de prison.

Les CETC ont été mis en place en 2006. L'ONU fournit une assistance par le biais de l'Assistance des Nations Unies aux procès des Khmers rouges (UNAKRT) et participe aux activités du tribunal.