Côte d'Ivoire : un expert des droits de l'homme de l'ONU en visite

Côte d'Ivoire : un expert des droits de l'homme de l'ONU en visite

media:entermedia_image:f91f7f2d-ebec-4f42-b627-51356c600a14
L'Expert indépendant des Nations Unies sur la situation des droits de l'homme en Côte d'Ivoire, Doudou Diène, a commencé lundi sa première mission officielle d'information dans le pays au cours de laquelle il doit rencontrer les autorités et les acteurs de la société civile.

« J'espère être capable de voir par moi-même comment a évolué la situation des droits de l'homme en Côte d'Ivoire après la difficile période dont le pays sort à peine », a déclaré M. Diène dans un communiqué.

« Une des questions clefs dont nous aurons à traiter est la lutte contre l'impunité concernant les violations évidentes des droits de l'homme. J'attends avec impatience de pouvoir suivre les diverses initiatives mises en place sur le terrain dans ce but », a-t-il ajouté.

Au cours de sa visite, l'Expert indépendant rencontrera des fonctionnaires de haut niveau parmi lesquels le président Alassane Ouattara, le premier ministre, Guillaume Soro ainsi que des ministres, des fonctionnaires de la justice et de fonctionnaires de la sécurité. Il s'entretiendra avec les responsables de la Commission vérité et réconciliation et de la Commission nationale des droits de l'homme, avec des représentants de la société civile et des chefs religieux et traditionnels, ainsi qu'avec la communauté diplomatique.

M.Diène ira dans les centres de détention d'Abidjan, de Korrogho, d'Odiénné, de Bouna et de Katiola. Il rendra aussi visite au précédent président Laurent Gbagbo, toujours incarcéré. L'expert participera aussi à un atelier organisé par le Bureau des droits de l'homme à Abidjan du 15 au 18 novembre pour renforcer la fonction des membres de la Commission de vérité et de réconciliation.

L'Expert indépendant donnera une conférence de presse à la fin de sa mission le 25 novembre au quartier général de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire à Abidjan. Il doit présenter un rapport sur les conclusions de sa mission au Conseil des droits de l'homme en mars 2012.