Devant l'Assemblée générale, Ban Ki-moon fait le point sur le Sommet du G20

10 novembre 2011

A l'occasion d'une réunion de l'Assemblée générale de l'ONU jeudi sur les résultats du Sommet du G20 en France, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a rappelé aux Etats membres des Nations Unies qu'il avait vivement encouragé les dirigeants des vingt principales puissances économiques mondiales à ne pas oublier les plus vulnérables.

« Le Sommet s'est déroulé dans un contexte de reprise économique hésitante et de manifestations contre le chômage et l'injustice sociale », a souligné Ban Ki-moon. « Sur cette toile de fond spectaculaire, j'ai répété mon message aux dirigeants du G20 : n'ignorez pas les plus vulnérables. Respectez vos promesses passées. Reconnaissez que l'investissement pour les pauvres est un investissement intelligent pour tous. »

Le Secrétaire général de l'ONU a noté qu'en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle, le G20 s'était engagé à avoir une approche globale qui encourage la durabilité, promeuve la résilience, bénéficie aux petits exploitants et protège les personnes vulnérables.

Il s'est félicité des avancées du G20 dans différents domaines, notamment le Système d'information sur les marchés agricoles qui sera abrité par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). Le G20 a aussi convenu que les denrées alimentaires à usages humanitaires achetées par le Programme alimentaire mondial (PAM) ne soient pas sujettes aux restrictions en matière d'exportation.

« J'ai exhorté les dirigeants du G20 à s'assurer que tous ces engagements conduisent à des actions concrètes », a déclaré Ban Ki-moon.

Le Président de l'Assemblée générale de l'ONU, Nassir Abdulaziz Al-Nasser, a également félicité jeudi les Etats membres du G20 pour leur « sommet fructueux ».

« Le communiqué final contient de nombreux messages et engagements importants », a-t-il dit. « Il est très important qu'il y ait un consensus sur la gravité de la crise économique et financière et la gravité de ses conséquences sociales si nous ne réagissons pas de manière collective. »

M. Al-Nasser a également jugé positif le fait que « le G20 se soit engagé à coordonner étroitement ses politiques pour répondre aux défis immédiats auxquels est confrontée l'économie mondiale, en particulier le chômage des jeunes, la réforme du secteur financier et la menace d'un recours au protectionnisme commercial. »

« J'ai été particulièrement satisfait de la reconnaissance par le sommet que les chocs économiques affectent de manière disproportionnée les plus vulnérables », a-t-il ajouté. Il a encouragé les membres du G20 à respecter leurs engagements sans délai. « La gravité de ces défis nécessite une action collective immédiate », a-t-il conclu.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Ban Ki-moon appelle le G20 à rester uni pour affronter les défis communs

Au sommet du G20 à Cannes, en France, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé les dirigeants à afficher leur unité pour affronter les problèmes urgents auxquels est confrontée l'économie mondiale.