Soudan : des centaines de réfugiés fuient les combats vers l'Ethiopie, selon le HCR

28 octobre 2011

Des bombardements aériens dans l'Etat du Nil Bleu au Soudan ont provoqué une nouvelle vague de réfugiés fuyant vers l'Ethiopie, a indiqué vendredi le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) qui prend en charge ces nouveaux flux de populations.

« Ces quatre derniers jours, près de 2.000 réfugiés soudanais sont arrivés dans l'ouest de l'Ethiopie dans un contexte de sécurité renforcée dans la région frontalière de Kurmuk qui est l'un des points d'entrée des réfugiés dans le pays », a déclaré vendredi un porte-parole du HCR, lors d'une conférence de presse du HCR, à Genève, en Suisse.

« Les nouveaux arrivants sont principalement des femmes, des enfants et des personnes âgées. Ils nous expliquent avoir fui les bombardements et craindre les bombardements aériens depuis des Antonov à Bau, Sali et Dinduro, des localités situées entre Kurmuk et Damazine, la capitale de l'Etat du Nil Bleu. Selon certaines informations, des milices armées écumant le côté soudanais de la frontière de Kurmuk ont demandé aux communautés de quitter cette zone, visiblement en préparation d'une offensive terrestre », a-t-il expliqué.

Les réfugiés de la zone de Derring ont fait état d'enlèvements de femmes et de jeunes filles il y a six semaines par des milices armées, et indiqué que deux jeunes filles étaient décédées après avoir été violées à maintes reprises.

Du fait de la situation actuelle dans la région du Nil Bleu, de nombreux réfugiés sont attendus en Ethiopie. Depuis que les affrontements armés ont débuté en septembre dernier, le HCR estime à 28.700 le nombre de réfugiés ayant fui l'Etat du Nil Bleu.

« Le HCR travaille avec les autorités éthiopiennes pour agrandir le camp de Tongo en prévision de nouveaux afflux. Après les travaux d'agrandissement en cours, Tongo pourra accueillir quelque 7.000 réfugiés. Avec l'agence partenaire gouvernementale, l'Administration chargée des affaires des réfugiés et de rapatriés (ARRA) et le Président de l'Etat de Benishangul-Gumuz, le HCR examine la faisabilité pour des sites de camp supplémentaires », a souligné Adrian Edwards.

Le HCR a lancé un appel de fond d'un montant de 10 millions de dollars afin de répondre d'urgence aux besoins des réfugiés de l'Etat du Nil Bleu et pour aider l'Ethiopie qui accueille également 174.000 réfugiés somaliens (dont 90.000 d'entre eux sont arrivés cette année).

« Nous avons déjà reçu 5%, soit 500.000 dollars pour la situation d'urgence au Soudan, et nous exhortons la communauté internationale à intensifier ses efforts pour accroître sa réponse face à cette crise grandissante », a-t-il conclu.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Ethiopie : le HCR a ouvert un nouveau camp pour les réfugiés soudanais

Dans l'ouest de l'Ethiopie, le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a ouvert un nouveau camp cette semaine pour accueillir les réfugiés soudanais fuyant la poursuite des hostilités dans l'Etat du Nil Bleu au Soudan.