Darfour : des progrès dans le processus de paix malgré l'insécurité - ONU

25 octobre 2011

Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, a estimé mardi que des progrès ont été effectués dans la mise en œuvre de l'accord de paix au Darfour et a indiqué que l'Opération de l'Union africaine et des Nations Unies au Darfour (MINUAD) continuait d'œuvrer sur le plan politique et sécuritaire afin de promouvoir la paix dans cette région du Soudan.

« Des progrès ont été accomplis dans la mise en œuvre de l'accord de Doha pour la paix au Darfour (DDPD) », a déclaré mardi, M. Ladsous lors d'un exposé devant le Conseil de sécurité. « La MINUAD aide les chefs de la communauté et les organisations de la société civile à développer un plan pour disséminer les informations sur le DDPD à travers le Darfour ».

Selon le chef des opérations de maintien de la paix, la MINUAD « a pu constater un large soutien de principe au document de la part des populations déplacées internes, des partis d'opposition politique, des organisations de la société civile et des autorités locales ».

Cependant, nombre de partenaires « regrettent l'absence de soutien au Document de Doha pour la paix au Darfour (DDPD) par le Mouvement justice et égalité (JEM), le SLA-Abdul Wahid, le SLA-Minni Minawi » et reconnaissent que le succès du DDPD dépend « en grande partie de la bonne volonté du gouvernement à mettre en application ses dispositions ».

« En même temps, nous devons continuer à faire tout ce qui est en notre pouvoir afin d'aider les Soudanais à parvenir à un accord final inclusif à ce conflit. Comme en est conscient le Conseil de Sécurité, les Nations Unies et l'Union Africaine travaillent avec les parties au développement d'une nouvelle feuille de route pour la paix au Darfour. Cette feuille de route a pour but de mettre fin aux hostilités et de rendre le processus de paix plus inclusif », a expliqué M. Ladsous.

Il a indiqué que des consultations additionnelles sont encore nécessaires avec les Nations Unies et l'Union Africaine ainsi qu'avec les partenaires internationaux avant que la feuille de route ne soit finalisée.

Le chef des opérations de maintien de la paix a déploré les affrontements récents notamment dans les provinces du Darfour-Nord et du Darfour-Ouest. Il a également tiré la sonnette d'alarme sur les embuscades dont le personnel de la MINUAD a fait l'objet notamment lors de patrouilles dans le Darfour-Ouest.

« En conclusion, je souhaite souligner que d'importants progrès ont été faits dans le processus de paix, plus de travail reste à faire afin d'atteindre un règlement global du conflit », a déclaré M. Ladsous.

« J'appelle toutes les parties à mettre en œuvre le Document de Doha pour la paix au Darfour fidèlement et le plus rapidement possible. J'exhorte également les partenaires internationaux à soutenir les efforts des parties dans ce sens », a-t-il conclu.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Les habitants du Darfour doivent récolter les fruits de la paix, selon la MINUAD

Le Représentant spécial conjoint de l'Union africaine et des Nations Unies pour le Darfour, Ibrahim Gambari, a estimé mercredi que la mission conjointe avait réussi à stabiliser cette région du Soudan et que dorénavant, une attention particulière serait accordée aux efforts pour obtenir un accord de paix qui offrirait les bénéfices de la paix aux habitants du Darfour.