L'ONU appelle Israéliens et Palestiniens à s'engager pour une paix durable

L'ONU appelle Israéliens et Palestiniens à s'engager pour une paix durable

media:entermedia_image:286a67fc-4063-49b9-919c-78179273d686
Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires politiques, B. Lynn Pascoe, a appelé lundi les Israéliens et les Palestiniens à afficher la même détermination à prendre des décisions difficiles pour trouver une paix durable que celle qu'ils ont montrée lors du récent échange de prisonniers.

Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires politiques, B. Lynn Pascoe, a appelé lundi les Israéliens et les Palestiniens à afficher la même détermination à prendre des décisions difficiles pour trouver une paix durable que celle qu'ils ont montrée lors du récent échange de prisonniers.

La semaine dernière, le mouvement palestinien Hamas a libéré le soldat israélien Gilad Shalit, qui était détenu depuis cinq ans, en échange de la libération par Israël de 477 prisonniers palestiniens, qui seront suivis par 550 autres d'ici à deux mois.

« Nous avons vu que la volonté politique a permis de résoudre une question humanitaire », a dit B. Lynn Pascoe devant le Conseil de sécurité.

« Nous appelons à ce que la même détermination soit affichée concernant la question de la plus grande importance, la quête d'une paix durable », a-t-il ajouté, soulignant la profonde préoccupation de l'ONU concernant l'impasse actuelle.

Les représentants des deux parties doivent rencontrer séparément le 26 octobre des envoyés du Quatuor sur le Moyen-Orient (Etats-Unis, Russie, Union européenne et Nations Unies) pour se mettre d'accord sur la manière de procéder concernant les négociations qui sont dans l'impasse depuis septembre 2010.

M. Pascoe a estimé que les parties devaient éviter toutes provocations et devaient être prêtes à faire des propositions sérieuses sur les frontières et la sécurité pour les négociations.

« Nous les exhortons à aborder leurs réunions avec les envoyés du Quatuor cette semaine dans cet état d'esprit. Autrement, l'impasse continuera de s'approfondir, ainsi que le niveau de confrontation et de méfiance », a-t-il dit.

« La communauté internationale est prête à jouer un rôle actif pour s'orienter vers un accord qui résolve toutes les questions sur le statut final, mette fin à l'occupation qui a commencé en 1967, mette fin au conflit, et crée un Etat palestinien viable et indépendant vivant aux côtés d'Israël dans les frontières sûres et reconnues », a-t-il ajouté.

M. Pascoe s'est fait aussi l'écho du souhait exprimé par le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, que l'échange de prisonniers soit suivi par de nouvelles mesures mettant fin au blocus de Gaza.

« Nous réitérons notre appel à Israël pour davantage de mesures de grande envergure pour alléger le blocus terrestre et faciliter l'entrée de matériaux de construction à Gaza, la liberté de mouvement des gens dans les deux directions et les exportations depuis Gaza, en prenant en considération les préoccupations légitimes de sécurité d'Israël », a-t-il dit.