RDC : le Conseil de sécurité appelle à une élection pacifique et crédible

18 octobre 2011

Alors que les élections générales en République démocratique du Congo (RDC) doivent se dérouler au mois de novembre prochain, les membres du Conseil de sécurité ont rappelé l'importance de la tenue d'une élection pacifique et crédible dont la responsabilité incombe en premier lieu au gouvernement congolais.

Dans une déclaration à la presse publiée lundi soir après des consultations sur la question, les membres du Conseil ont rappelé qu'il était important de garantir « un débat politique constructif et libre, la liberté d'expression, la liberté d'assemblée, l'accès équitable aux médias y compris aux médias d'Etat et la sûreté pour tous les candidats, ainsi que la présence d'observateurs et de témoins, de journalistes, de défenseurs des droits de l'homme et d'acteurs de la société civile, notamment des femmes ».

Le Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU pour la RDC, Roger Meece, a fait un exposé aux membres du Conseil sur l'organisation des élections à venir. Le Conseil de sécurité a souligné le besoin pour la Commission électorale nationale indépendante (CENI) d'assurer « un dialogue renforcé et régulier avec tous les candidats dans le but de garantir un processus pacifique, avant, pendant et après les élections ».

Les Etats membres ont notamment salué l'initiative de la CENI de mettre en place un Comité national de médiation afin de régler les disputes entre toutes les parties prenantes. Par ailleurs, ils ont exprimé leur inquiétude sur des informations faisant état de violences relatives aux élections dans les rues de Kinshasa, la capitale du pays.

Le Conseil de sécurité a appelé « toutes les parties à faire campagne pacifiquement ». Le Conseil a également accueilli favorablement le déploiement prévu d'observateurs internationaux, régionaux et nationaux.

Les Etats membres du Conseil ont appelé la Mission des Nations Unies pour la stabilisation de la RDC (MONUSCO) à continuer d'apporter son soutien à la bonne tenue du scrutin. Ils ont pris note des difficultés que rencontre la MONUSCO en l'absence d'hélicoptères militaires afin de pleinement appliquer son mandat.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

La RD Congo juge que les élections à venir vont renforcer la paix dans le pays

Dans un discours devant l'Assemblée générale de l'ONU, le Président de la République démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila, a estimé que les élections générales à venir dans son pays au mois de novembre prochain étaient de nature à renforcer la démocratie et la paix dans le pays.