Somalie : l'UNICEF lance une campagne de prévention contre le paludisme

17 octobre 2011

Alors que la saison des pluies débute, environ deux millions et demi de personnes en Somalie, souffrant déjà de la sécheresse, de la famine et des conflits, sont exposées aux risques du paludisme a souligné le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) qui lance une campagne de lutte et de prévention contre la maladie, notamment en faveur des enfants malnutris.

« La santé de nombreux Somaliens est déjà extrêmement compromise en raison de la sécheresse et la famine, en particulier les enfants souffrant de malnutrition. Avec les pluies, il existe un risque accru de paludisme », a déclaré le Représentant de l'UNICEF en Somalie, Sikander Khan dans un communiqué.

« Nous devons agir aussi rapidement que possible afin de prévenir les décès dus à cette maladie mortelle. Nous travaillons avec nos partenaires sur la prévention ainsi que la prestation de services de traitement si nécessaire », a-t-il ajouté.

Afin de prévenir une épidémie de paludisme et des décès, surtout chez les enfants souffrant de malnutrition et les populations déplacées, l'UNICEF et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ont intensifié leur réponse, grâce à aux financements du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme et du Département britannique pour le développement international.

Plus de 280.000 moustiquaires imprégnées d'insecticide seront distribuées dans les prochaines semaines à plus de 140.000 familles dans les régions touchées par la sécheresse de l'Hiran, du Bas et Moyen Shabelle situées au centre et au sud de la Somalie. Ces distributions s'ajoutent aux 79.000 moustiquaires qui ont déjà été distribuées depuis le mois de juillet dernier.

Dans les quartiers surpeuplés de Mogadiscio, des pulvérisations d'insecticides chez les habitants seront organisées chez 45.000 ménages au cours du mois prochain. Cela permettra de repousser les moustiques durant les trois à quatre mois à venir.

Plus 560.000 traitements et près d'un million de tests de dépistages du paludisme seront distribués aux établissements de santé, postes de santé au niveau communautaire et autres points de prestation de services mis en place par les partenaires des agences onusiennes.

« Grâce à ces investissements dans la prévention et le traitement, et en encourageant les populations à prendre un traitement rapidement, nous pouvons éviter les conséquences tragiques du paludisme », a déclaré le Directeur exécutif du Fonds mondial, Michel Kazatchkine.

Plus de 950.000 moustiquaires ont été distribuées en Somalie grâce aux financements du Fonds mondial depuis 2002. Le nombre de cas de paludisme dans le pays a considérablement diminué au cours des dernières années. Estimés à 1,73 million de cas en 2005, le Fonds dénombrait en 2009 environ 740.000 cas, soit une baisse de 57%.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'ONU appelle à éradiquer le paludisme d'ici à 2015

A l'occasion de la publication d'un rapport encourageant du partenariat « Roll Back Malaria » sur les progrès dans la lutte contre le paludisme, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé mardi la communauté internationale à se mobiliser afin de parvenir à éradiquer le paludisme d'ici à 2015.