CPI : le Cap-Vert devient le 119e État partie au Statut de Rome

13 octobre 2011

Le gouvernement de la République du Cap-Vert a déposé cette semaine auprès du Secrétaire général de l'Organisation des Nations unies son instrument de ratification du Statut de Rome de la Cour pénale internationale (CPI).

Le Statut entrera en vigueur pour ce pays le 1er janvier 2012, portant ainsi le nombre total des États parties à 119, a indiqué la CPI dans un communiqué de presse publié jeudi.

Le juge Sang-Hyun Song, Président de la CPI, a souhaité la bienvenue au Cap-Vert dans la famille des membres du Statut de Rome. « Premier pays lusophone d'Afrique à ratifier le Statut de Rome, le Cap-Vert a témoigné de son engagement en faveur de la justice internationale pénale et nous a rapproché encore d'un système véritablement universel d'application du Statut de Rome, qui représente tous les peuples, toutes les cultures et toutes les traditions juridiques du monde », a-t-il dit.

Le président de l'Assemblée des Etats parties au Statut de Rome, l'ambassadeur Christian Wenaweser, s'est félicité de la ratification du Cap-Vert, qui réaffirme le rôle central que la région africaine a joué en soutien à la Cour.

En ratifiant le Statut de Rome, le Cap-Vert a rejoint les efforts de la communauté internationale pour mettre un terme à l'impunité des responsables des crimes les plus graves qui menacent la paix, la sécurité et le bien-être du monde.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Les Maldives reconnaîssent la Cour pénale internationale

Les Maldives sont devenues mercredi le dernier pays à reconnaître la Cour pénale internationale (CPI) en adhérant au Statut de Rome de la CPI, dans le cadre d'un événement annuel de signature de traités au siège de l'ONU à New York.