Haïti : des casques bleus aident à sauver des victimes d'inondations

Haïti : des casques bleus aident à sauver des victimes d'inondations

media:entermedia_image:f923345b-787f-4d56-ab2d-6d5b4d596b37
Des casques bleus des Nations Unies en Haïti ont évacué des dizaines de personnes de leurs maisons et les ont installées dans des abris temporaires alors que le niveau des eaux montait suite aux inondations causées par plus de quatre jours de pluies torrentielles dans le sud du pays.

Selon un porte-parole de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH), les casques bleus ont participé avec les autorités locales au sauvetage de 70 personnes, dont 30 enfants, dans des villages à proximité de la ville des Cayes dans le sud-ouest d'Haïti.

Les personnes évacuées ont rejoint des centaines d'autres qui sont venues chercher un abri alors que les eaux ont envahi et endommagé leurs maisons. La MINUSTAH a confirmé qu'elle restait mobilisée pour assister les autorités dans la région affectée s'il s'avérait nécessaire d'effectuer d'autres évacuations ou de distribuer de l'aide humanitaire.

Le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a indiqué mardi qu'au moins deux personnes étaient portées disparues depuis le début des fortes pluies, et l'on craint que les inondations entraînent une nouvelle épidémie de choléra.

Haïti est durement frappé par une épidémie de choléra depuis un an, avec près de 6.500 personnes décédées. Avant ces inondations, le taux de mortalité dû à la maladie avait commencé à chuter.