Libéria : Ban Ki-moon salue le bon déroulement du scrutin présidentiel

11 octobre 2011

Alors que les électeurs du Libéria étaient appelés à se rendre aux urnes ce mardi pour élire leur président et leurs parlementaires, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a salué le peuple libérien pour avoir exercer son droit de vote de manière calme et pacifique.

Alors que les électeurs du Libéria étaient appelés à se rendre aux urnes ce mardi pour élire leur président et leurs parlementaires, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a salué le peuple libérien pour avoir exercer son droit de vote de manière calme et pacifique.

« Cette élection est une étape importante dans les efforts pour consolider la paix et la démocratie dans le pays », a fait savoir mardi soir le porte-parole de Ban Ki-moon dans un communiqué.

Le Secrétaire général "appelle le peuple du Libéria et toutes les parties et les candidats à préserver une atmosphère pacifique alors que le décompte des votes est en cours », a-t-il ajouté.

Le Chef de l'ONU a également réaffirmé « l'engagement continu des Nations Unies pour soutenir la consolidation de la paix et la reconstruction du Libéria ».

Pendant le scrutin, les Casques bleus de la Mission des Nations Unies au Libéria (MINUL) sont restés en alerte, ces élections constituant une étape décisive dans le renforcement de la paix et la démocratie.

« C'est la première fois que les Libériens organisent leur propres élections », a déclaré la porte-parole de la MINUL, Yasmina Bouziane.

Les élections précédentes en 2005 avaient été en grande partie organisées par les Nations Unies, mais cette année le scrutin est organisé par la commission nationale électorale. Seize candidats concourent pour la présidence, y compris la présidente sortante Ellen Johnson Sirleaf.

Mme Bouziane a indiqué que la MINUL a déployé sur le terrain des troupes et augmenté les patrouilles aériennes pour améliorer la sécurité et rassurer les Libériens lorsqu'ils se rendent aux bureaux de vote.

« Nous serons présents pour assister la police nationale du Libéria qui est en première ligne pour répondre à tout incident », a souligné la porte-parole de la MINUL.

« La police nationale a redoublé ses efforts aux frontières suite à la crise en Côte d'Ivoire. Les policiers de l'ONU et d'autres éléments de la MINUL ont également redoublé d'efforts afin de soutenir la paix restée intacte ces huit dernières années », a souligné Mme Bouziane.

« Le peuple du Libéria devrait être en mesure d'accepter la démocratie et la paix et, être capable de reconstruire le pays démocratiquement », a-t-elle conclu.

Ce scrutin constitue les secondes élections démocratiques depuis la fin de la guerre civile qui a tué près de 150.000 personnes, la plupart des civiles, et provoqué le déplacement de plus de 850.000 personnes dans les pays voisins.

Le 29 septembre dernier, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU au Libéria, Ellen Margarethe Loj, avait exhorté les Libériens à ne pas recourir à la violence et à accepter les résultats des élections.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.