ONU : la prévention de la violence contre les femmes est une responsabilité collective

Rashida Manjoo, Rapporteuse spéciale sur la violence contre les femmes. Photo ONU/Jean-Marc Ferré
Rashida Manjoo, Rapporteuse spéciale sur la violence contre les femmes. Photo ONU/Jean-Marc Ferré

ONU : la prévention de la violence contre les femmes est une responsabilité collective

La Rapporteuse spéciale des Nations Unies sur la violence contre les femmes, Rashida Manjoo, a qualifié lundi cette violence d'« envahissante, répandue et inacceptable où qu'elle se produise au monde », lors de la présentation à l'Assemblée générale de l'ONU d'un nouveau rapport sur la violence commise contre les femmes, ses causes et ses conséquences.

« Que cela arrive en temps de paix ou de conflit, les différentes formes et manifestations de violence contre les femmes sont à la fois les causes et les conséquences de discriminations, d'inégalité et d'oppression. Mon rapport donne un aperçu des différentes formes de violence contre les femmes et comment les Etats devraient y répondre, » a déclaré Mme Manjoo.

La Rapporteuse spéciale a réitéré son appel au Etats pour qu'ils respectent leurs obligations internationales en matière de droits de l'homme concernant la prévention des actes de violence contre les femmes, en effectuant des enquêtes et en punissant chaque acte de violence, en protégeant les femmes contre la violence et en offrant un soutien aux victimes.

« Le combat pour les droits des femmes reste une obligation collective pour laquelle nous devons agir pour garantir que toutes les femmes du monde bénéficient pleinement de leurs droits, » a souligné Mme Manjoo.