UNESCO : nouvelles collections inscrites au Registre de la Mémoire du monde

5 octobre 2011

Sept nouvelles collections et documents d'archives d'Angola, d'Arménie, de France, de Géorgie, du Kazakhstan, du Portugal et des Etats-Unis ont été ajoutés au Registre de la Mémoire du monde, un programme de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO).

Le Registre de la Mémoire du monde compte désormais 245 collections et documents d'archives. Il s'intéresse à toute la gamme des matériaux et des supports et des cultures, de la pierre aux celluloïds, en passant par les parchemins, les enregistrements audiovisuels, etc.

Les nouvelles inscriptions avaient été approuvées provisoirement par le Comité consultatif international du Programme Mémoire du monde en mai 2011 à condition que des petites modifications ou des clarifications soient apportées pour que l'inscription ait lieu. Ces clarifications ayant été apportées, la Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, a approuvé les nouvelles inscriptions.

L'UNESCO a lancé le Programme Mémoire du monde en 1992 en vue de lutter contre l'amnésie collective en préservant des collections et des documents d'archives du monde entier et en permettant leur diffusion la plus large possible.

Les sept nouvelles inscriptions sont :

Première observation de Byurakan (ou observation de Markarian, Arménie). Les archives d'une enquête astronomique unique entreprise par l'observatoire astrophysique de Byurakan dans les années 1965-1980. Cette observation, qui a permis la plus grande étude astronomique de l'univers proche jamais entreprise, est considérée comme l'une des réalisations majeures du XXe siècle dans le domaine de l'astrophysique.

Registre des bannières du Châtelet de Paris du règne de François Ier (Archives nationales, France). La série des bannières du Châtelet est dédiée à l'enregistrement et la publication de textes législatifs. On y trouve en particulier le mandement de François Ier de 1537 imposant un dépôt légal aux libraires et aux imprimeurs.

Manuscrits byzantins de Géorgie. Cette collection est d'une extrême importance, tant il est notoirement admis que le patrimoine manuscrit géorgien renferme des pièces uniques pour le développement culturel byzantin. Ces œuvres ont permis de sauvegarder des échantillons, aujourd'hui perdus, rédigés en grec et en d'autres langues, tout en conservant des références importantes à des auteurs byzantins qui retracent leur vie et leur œuvre et celles d'écrivains inconnus de l'histoire de la littérature byzantine.

Fond d'archives de la Mer d'Aral (Kazakhstan). Ces documents couvrent la période allant de 1965 à 1990 et retracent la tragédie écologique de la mer d'Aral et les tentatives pour la sauver. Il s'agit d'une source d'information unique pour l'étude de la mer d'Aral et pour comprendre comment elle s'est rétractée de 10% dans les années 1960.

Archives du premier vol en hydravion au-dessus de l'Atlantique Sud en 1922. Ce document original et unique comprend deux rapports, l'un du capitaine Gago Coutinho et l'autre du capitaine Sacadura Cabral, qui relatent la première traversée de l'Atlantique Sud à bord d'un hydravion, en 1922, avec l'aide exclusive de moyens de navigation embarqués (le sextant à horizon artificiel inventé par Coutinho), de Lisbonne (Portugal) jusqu'à Rio de Janeiro (Brésil). Cet exploit fait date dans l'histoire de l'aéronautique et marque la première utilisation du sextant en navigation aérienne.

Archives de Ndembu (Angola et Portuga). Constituées d'environ 1.160 textes manuscrits sur divers supports allant de la fin du XVIIe siècle au début du XXe siècle, les archives des Ndembu sont une source d'une valeur inestimable pour les chercheurs en histoire, anthropologie et linguistique. Ces documents témoignent de la transformation d'une culture africaine essentiellement orale par l'assimilation de la langue portugaise et ses répercussions sur l'histoire du Portugal et du Brésil.

Enregistrements du programme Landsat : capteur multispectral MSS (Etats-Unis). Les scientifiques du monde entier admettent qu'il n'existe qu'une seule série d'imagerie précise, portant sur une quarantaine d'années et couvrant les surfaces émergées de la Terre, le littoral et les récifs, et permettant de détecter les changements naturels et anthropiques. Ces enregistrements d'images ont été réalisés et régulièrement mis à jour par des capteurs embarqués à bord de plusieurs satellites d'imagerie terrestre dans le cadre du programme Landsat 1 lancé en 1972.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

UNESCO : neuf sites ajoutés au Réseau mondial des géoparcs

Le Bureau du Réseau mondial des géoparcs nationaux a admis neuf nouveaux membres, répartis dans sept pays, lors de la 10ème Conférence européenne des géoparcs organisée du 16 au 18 septembre dans le géoparc norvégien Gea Norwegica.