L'UNESCO condamne les meurtres de journalistes au Brésil et en Afghanistan

4 octobre 2011

La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a condamné le meurtre d'un journaliste de radio brésilien Valderlei Canuto Leandro, connu pour sa dénonciation de la corruption, et celui d'un cameraman de télévision iranien, Farhad Taqaddosi, en Afghanistan.

« Je condamne le meurtre de Valderlei Canuto Leandro », a déclaré la Directrice générale. « Ce crime doit faire l'objet d'une enquête et ses auteurs doivent être traduits en justice. L'impunité dans de tels cas ne doit pas être tolérée car elle affaiblit la démocratie et l'Etat de droit ».

Valderlei Canuto Leandro, 32 ans, qui animait l'émission Sinal Verde sur Radio Frontera, a été abattu le 1er septembre par des inconnus dans la ville de Tabatinga, dans l'Etat d'Amazonas, d'après des informations parues dans la presse locale.

D'après le Comité pour la protection des journalistes, Valderlei Canuto Leandro avait signalé au bureau du procureur en mai qu'il était l'objet de menaces de mort en relation avec des enquêtes qu'il menait sur des cas présumés de corruption.

Mme Bokova a également condamné le meurtre d'un cameraman de télévision iranien, Farhad Taqaddosi, survenu le 20 septembre à Kaboul (Afghanistan) et demandé l'amélioration des conditions de sécurité pour les journalistes travaillant dans le pays.

« Je condamne le meurtre de Fahrad Taqaddosi », a déclaré la Directrice générale. « Le meurtre de journalistes met à mal la capacité de la profession à mener à bien sa mission qui consiste à fournir une information de première main au public. La liberté de la presse est indispensable à l'exercice de ce droit fondamental qu'est la liberté d'expression. J'en appelle par conséquent aux autorités pour faire tout ce qui est en leur pouvoir afin d'assurer une plus grande sécurité aux journalistes qui travaillent en Afghanistan ».

Fahrad Taqaddosi travaillait pour Press TV, une chaîne en langue anglaise de la République islamique d'Iran. Grièvement blessé pendant une attaque menée par les Talibans à Kaboul le 13 septembre, il est mort de ses blessures une semaine plus tard à l'hôpital.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'UNESCO condamne le meurtre de trois journalistes mexicains

La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a condamné mardi le meurtre de trois journalistes mexicains, María Elizabeth Macía, María Yarce Viveros et Rocio González Trápagat.