Inondations au Pakistan : l'ONU prévient que les ressources s'épuisent

30 septembre 2011

Les Nations Unies ont prévenu vendredi que les agences humanitaires au Pakistan commençaient à manquer de ressources alors que les besoins augmentent dans les régions dévastées par les inondations au sud du pays.

« Les inondations ont emporté des communautés entières et ont laissé plus de cinq millions de personnes tentant de survivre sans suffisamment de nourriture, d'eau, de soins de santé et d'abris », a dit le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) dans un communiqué de presse.

« Les secours d'urgence sont indispensables alors que les familles continuent de souffrir à la suite des inondations. A moins que nous recevions de nouvelles promesses pour le Plan d'intervention rapide pour les inondations de 2011, des millions de gens seront abandonnés à leur propre sort manquant de nourriture, d'eau potable et de médicaments essentiels pour les mois à venir », a déclaré le Coordonnateur humanitaire de l'ONU au Pakistan, Timo Pakkala. « Sans ressources supplémentaires, la vie des plus vulnérables est en danger », a-t-il ajouté.

Les inondations ont coûté la vie à 415 personnes, déplacé 1,8 million de personnes et détruit ou endommagé plus d'un million de maisons. Selon le gouvernement du Pakistan, 2,16 millions d'hectares de cultures ont également été ravagés.

Les agences de l'ONU estiment que 2,5 millions de personnes ont désespérément besoin d'eau potable et d'installations sanitaires. Environ 2,75 millions de personnes ont besoin de nourriture et 2,96 millions ont besoin de toute urgence de soins médicaux. Au moins 1,75 million de personnes ont besoin d'abris d'urgence.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Pakistan : la FAO appelle à aider les agriculteurs frappés par les inondations

Des fonds sont requis d'urgence pour venir en aide aux agriculteurs du sud du Pakistan frappés par des inondations encore plus dramatiques que celles de l'an dernier, a déclaré vendredi l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).