La CPI forme des officiers de police judiciaire en RD Congo

30 septembre 2011

La Cour pénale internationale (CPI) a organisé, du 26 au 28 septembre 2011, sa première session de formation des officiers de police judicaire de la police nationale congolaise à Kinshasa.

Inaugurée par le Ministre de la justice et des droits humains, Luzolo Bambi Lessa, la séance a eu lieu en présence du commissaire général ad interim de la police nationale congolaise, Charles Bisengimana, a indiqué la CPI dans un communiqué de presse publié vendredi.

Cette séance, menée avec la participation d'Avocats sans frontière-Belgique et du Centre international pour la justice transitionnelle, s'inscrit dans le cadre du programme développé par la Cour, de sensibilisation des personnels judiciaires dans les pays où elle mène des enquêtes.

Au total, deux cent cinquante officiers de police judicaire de la police nationale congolaise seront formés au cours de cinq sessions de formation interactives qui seront organisées durant les six prochains mois, à raison de cinquante participants par séance.

Durant cette première session, divers thèmes ont été discutés, notamment : la lutte contre les crimes internationaux, les crimes relevant de la compétence de la CPI, les droits des victimes et de la défense, la protection des témoins et des victimes, ainsi que la poursuite des crimes internationaux par les juridictions congolaises.

Des projections vidéo ont été diffusées afin de rendre la théorie plus pratique et une large place accordée aux débats et discussions afin de rendre les formations les plus interactives possibles.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

CPI : le procès d'un ex-chef rebelle congolais entre dans sa dernière phase

Le procès de l'ancien chef rebelle congolais Thomas Lubanga Dyilo, le premier procès devant la Cour pénale internationale (CPI), est entré dans sa dernière phase, suite aux déclarations de clôture faites lors des audiences les 25 et 26 août 2011.