Kosovo : l'ONU inquiète de la mort d'un témoin dans une affaire de crimes de guerre

30 septembre 2011

Le Haut commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) s'est inquiété vendredi de la découverte cette semaine dans un parc en Allemagne du cadavre d'un témoin clé dans une affaire de crimes de guerre au Kosovo.

Le Haut commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) s'est inquiété vendredi de la découverte cette semaine dans un parc en Allemagne du cadavre d'un témoin clé dans une affaire de crimes de guerre au Kosovo.

Alors que les circonstances de sa mort restent à confirmer, la police allemande a indiqué qu'Agim Zogaj s'était pendu dans un parc de Duisburg, dans l'ouest de l'Allemagne.

M.Zogaj était un témoin clé dans l'affaire concernant un ancien commandant de l'Armée de libération du Kosovo (UCK), Fatmir Limaj, et neuf autres personnes qui ont été inculpés le mois dernier pour des crimes de guerre qui auraient été commis en 1999 dans un centre de détention du village de Kleçkë/Kleèka.

« Alors que les raisons exactes expliquant ce présumé suicide sont difficiles à établir, cette affaire s'ajoute à d'autres préoccupations de longue date au sujet de la protection des témoins au Kosovo », a déclaré le porte-parole du HCDH, Rupert Colville, lors d'un point de presse à Genève.

« Nous appelons à la mise en place d'un système efficace et indépendant de protection des victimes et des témoins au Kosovo. Seul un système efficace et bien financé de protection des victimes et des témoins au Kosovo aidera à rendre justice aux victimes et à mettre fin à l'impunité concernant les violations passées », a-t-il ajouté.

Selon la presse, le procès de Fatmir Limaj et des neuf autres inculpés devait débuter fin octobre.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.