Le TPIR confirme la condamnation pour génocide de deux Rwandais

29 septembre 2011

La chambre d'appel du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) a confirmé jeudi les condamnations et les peines de 25 ans d'emprisonnement retenues contre le lieutenant colonel Ephrem Setako, l'ancien chef de la Division des affaires légales du Ministère de la Défense du Rwanda et contre Yussuf Munyakazi, ancien propriétaire d'une exploitation agricole.

Les deux hommes ont été condamnés pour génocide pour leur participation aux massacres qui ont coûté la vie à plus de 800.000 personnes, principalement de l'ethnie tutsi, tués souvent à l'arme blanche pendant une période de 100 jours en 1994.

Le tribunal rejeté l'appel de M. Setako et confirmé sa condamnation pour génocide et pour extermination pour avoir donné l'ordre de massacrer entre 30 et 40 tutsis au camp militaire de Mukamira le 25 avril 1994 et encore 10 autres le 11 mai 1994.

Le TPIR a aussi confirmé la condamnation de Yussuf Munyakazi pour génocide et extermination pour son rôle dans le massacre de tutsis dans les comtés rwandais de Shangi et Mibilizi les 29 et 30 avril 1994.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Rwanda : le TPIR condamne pour la 1ère fois une femme pour génocide

Le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), basé à Arusha en Tanzanie, a condamné, vendredi, les six accusés de l'affaire Butare, y compris Pauline Nyiramasuhuko, ancienne ministre rwandaise et première femme à être condamnée pour génocide.