FAO : l'écotourisme peut jouer un rôle vital dans le maintien de forêts saines

28 septembre 2011

L'essor continu de l'écotourisme peut sauver les forêts en danger ou les détruire, selon la façon dont l'expansion du tourisme est gérée, a mis en garde mercredi un partenariat international pour la conservation et l'amélioration des forêts.

Le Partenariat de collaboration sur les forêts (PCF), composé de 14 partenaires, dont l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), a publié son point de vue sur la relation entre l'écotourisme et l'industrie forestière alors que l'ONU a célébré cette semaine la Journée mondiale du tourisme et que 2011 est l'Année internationale des forêts.

Le tourisme a montré sa résilience dans le contexte actuel de ralentissement économique mondial. Globalement, l'industrie du tourisme a généré plus de 1000 milliards de dollars en 2010, selon l'Organisation mondiale du tourisme (OMT). Et la part du tourisme dans les pays en développement est en hausse constante, passant de 31% en 1990 à 47% en 2010.

« Le tourisme durable a montré qu'il était l'un des moyens les plus efficaces pour fournir des opportunités économiques et des emplois aux communautés locales tout en protégeant les ressources naturelles de la planète », a déclaré le Secrétaire général de l'Organisation mondiale du tourisme (OMT), Taleb Rifai.

L'écotourisme, caractérisé par le concept de voyage responsable dans les espaces naturels qui favorisent la conservation de l'environnement, est l'un des segments les plus dynamiques du tourisme mondial, et croît à un rythme de plus de 20% par année - deux à trois fois plus vite que l'industrie du tourisme dans son ensemble.

« Beaucoup de gens pensent : 'nous ferions mieux de le voir pendant que c'est encore là' quand il s'agit de visiter les forêts menacées ou les espèces sauvages menacées d'extinction », a déclaré un haut responsable de la FAO, Patrick Durst, travaillant en Asie.

L'écotourisme peut motiver les collectivités locales à maintenir et protéger les forêts et la faune. Lorsque la population locale tire des revenus et des emplois de l'écotourisme, elle est beaucoup moins susceptible de détruire les ressources naturelles à travers une exploitation non durable.

Les avantages de l'écotourisme pour les entreprises locales sont considérablement plus élevés que ceux du tourisme de masse. Les voyages forfaits tout-compris génèrent généralement seulement 20% de revenus aux entreprises locales, alors que le reste revient aux compagnies aériennes, aux hôtels et aux grandes agences de voyages. En revanche, les activités locales d'écotourisme qui emploient localement et sont basées localement peuvent rapporter 95% des revenus à l'économie locale.

Toutefois, l'incapacité à limiter le nombre de touristes sur des sites populaires peut rapidement surcharger les écosystèmes et causer des dégâts à des ressources naturelles fragiles, parfois de façon permanente.

En outre, comme souvent lorsqu'il y a des profits à faire, il y a un risque que des gros opérateurs évincent les petits opérateurs locaux. Sous couvert d'écotourisme, des entreprises peu scrupuleuses ont parfois consciemment ou inconsciemment introduit des influences négatives au sein de la population locale, perturbé l'économie locale et terni des cultures autochtones uniques. Dans certains cas, les peuples autochtones ont même été déplacés ou dépossédés de l'accès traditionnel aux espaces naturels.

Ces dernières années, la FAO a fourni une assistance technique à un certain nombre de pays, dont l'Égypte, la Hongrie, le Laos, les Philippines et la Tunisie, pour développer l'écotourisme dans le cadre d'une utilisation durable des forêts. Avec l'appui du Fonds mondial pour l'environnement (FEM), la FAO a récemment commencé à mettre en œuvre un programme de 18 millions de dollars en collaboration avec les îles du Pacifique (Fidji, Niue, Samoa et Vanuatu) visant à développer l'écotourisme comme une composante majeure de la gestion durable des forêts.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le nombre de touristes dans le monde continue d'augmenter, selon l'ONU

Durant la première moitié de l'année 2011, le nombre de touristes dans le monde a augmenté de 4,5%, a indiqué l'Organisation mondiale du tourisme (OMT) qui se félicite de ce bon résultat malgré la crise économique internationale.