L'Allemagne propose au Monde arabe un partenariat commercial plus étroit

26 septembre 2011

Dans un discours prononcé à l'Assemblée générale des Nations Unies, le Ministre allemand des affaires étrangères, Guido Westerwelle, a proposé un partenariat commercial plus étroit avec les pays du Monde arabe en transition.

Dans un discours prononcé à l'Assemblée générale des Nations Unies, le Ministre allemand des affaires étrangères, Guido Westerwelle, a proposé un partenariat commercial plus étroit avec les pays du Monde arabe en transition.

« Nous Allemands, offrons notre soutien : au réveil politique en Egypte et en Tunisie, aux réformes au Maroc et en Jordanie, à un nouveau départ en Libye après l'éviction du dictateur », a déclaré Guido Westerwelle devant les autres Etats membres des Nations Unies.

« Les gens qui sont descendus dans les rues pour la liberté et l'auto-détermination doivent faire l'expérience eux-mêmes qu'il est possible de réussir avec leurs idées, leur créativité et leur engagement », a-t-il ajouté.

« L'Allemagne s'efforce non seulement de développer un partenariat étroit mais aussi d'offrir un accès au marché », a-t-il dit. « Nous voulons encourager les changements grâce à davantage de commerce. Nous offrons des investissements, particulièrement dans les petites et moyennes entreprises, qui forment la colonne vertébrale d'une société ouverte et prospère. »

S'agissant de la Syrie, le Ministre allemand a estimé que « les hommes et femmes courageux en Syrie méritent un signal clair de notre solidarité. Le gouvernement syrien a répondu aux demandes légitimes du peuple syrien par la force brutale. »

« L'Allemagne continuera à réclamer une résolution du Conseil de sécurité. Il ne s'agit pas seulement de montrer la solidarité avec le peuple syrien. Il s'agit aussi de la crédibilité de la communauté internationale. »

« Si la répression continue, nous Européens durcirons les sanctions contre le régime. Le peuple syrien devrait être autorisé à façonner son propre avenir », a-t-il ajouté.

S'agissant du conflit israélo-palestinien, Guido Westerwelle a souligné que l'Allemagne estimait que la solution à deux Etats vivant côte à côte dans la paix ne pouvait être obtenue qu'à travers des négociations.

« J'appelle dont les deux parties, Palestiniens et Israéliens, à entamer immédiatement des négociations directes », a-t-il dit.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

La Libye demande un soutien pour assurer sa transition vers la démocratie

Dans un discours à l'Assemblée générale des Nations Unies à New York, un haut responsable du Conseil national de transition (CNT) de Libye, Mahmoud Jibril, a appelé samedi la communauté internationale à continuer d'aider son pays afin que la Libye nouvelle devienne un modèle de démocratie et de développement.