La Tunisie se dit prête à relever les défis de la transition

26 septembre 2011
L'avenue Bourguiba à Tunis.

Dans un discours prononcé à l'Assemblée générale de l'ONU, le Ministre des affaires étrangères de Tunisie, Mohamed Mouldi El Kefi, a déclaré que son pays était prêt à relever les défis de la transition après la révolution qui a eu lieu au début d'année.

« La Tunisie est actuellement dans une phase délicate de son histoire et fermement déterminée à relever des défis énormes », a déclaré le Ministre des affaires étrangères devant les autres Etats membres des Nations Unies.

« Alors que la priorité du pays reste l'organisation, en octobre prochain, de l'élection d'une Assemblée constituante nationale, les efforts du gouvernement continuent pour créer des emplois pour les jeunes au chômage et pour stimuler l'économie. La Tunisie réitère de ce podium, son engagement envers des responsabilités régionales et internationales comme un Etat épris de paix, une nation attachée à la légalité internationale et aux valeurs et principes des Nations Unies », a-t-il ajouté.

Mohamed Mouldi El Kefi a rendu hommage aux morts décédés lors de la révolution pacifique, « une révolution pour la liberté et la dignité qui a offert au monde le Printemps arabe ».

« Cet événement historique est actuellement en train de diffuser un nouvel espoir dans la conscience du genre humain qui aspire à la justice et à la démocratie et qui porte haut les valeurs de liberté et de droits humains », a insisté M. El Kefi.

« Cette révolution spontanée sans cadre idéologique et politique et sans aucun soutien étranger, a en effet, réussi à mettre fin à l'une des dictatures les plus exécrables de la région », a-t-il martelé.

Pour M. El Kefi, ce qui s'est passé en Tunisie est « l'expression de l'aspiration de son peuple pour vivre dans la dignité et la liberté ». Il a affirmé que l'objectif est d'établir un système basé sur le pluralisme et l'alternance pacifique du pouvoir.

Il a par ailleurs souligné les efforts déployés par les autorités pour soutenir l'activité économique.

« La Tunisie reste dans un besoin urgent et continu d'un soutien et d'une solidarité effective de la communauté internationale pour réussir la transition démocratique et éviter la récession économique qui accompagne toujours les révolutions populaires », a dit M. El Kefi.

Enfin, le Ministre a salué le mouvement populaire en Libye et s'est prononcé en faveur d'un Etat palestinien indépendant. Il a également souligné la volonté des autorités tunisiennes d'améliorer l'intégration régionale.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.