La Somalie appelle la communauté internationale à poursuivre son soutien

24 septembre 2011

Dans un discours prononcé à l'Assemblée générale des Nations Unies, le Premier ministre de Somalie, Abdiweli Mohamed Ali, a appelé samedi la communauté internationale à continuer d'aider son pays à achever la phase de transition politique et à surmonter la famine qui frappe une partie de la Somalie.

Dans un discours prononcé à l'Assemblée générale des Nations Unies, le Premier ministre de Somalie, Abdiweli Mohamed Ali, a appelé samedi la communauté internationale à continuer d'aider son pays à achever la phase de transition politique et à surmonter la famine qui frappe une partie de la Somalie.

Il y a trois semaines, avec l'aide de la communauté internationale, la Somalie a organisé une Conférence consultative nationale dans la capitale Mogadiscio.

« Cette conférence représente le meilleur espoir pour la Somalie d'établir une fondation politique ferme sur laquelle reconstruire. La Feuille de route est une réussite importante pour le processus de paix somalien. Son adoption marque la première de nombreuses étapes sur le chemin menant à la conclusion du processus de transition d'une manière responsable et productive », a déclaré le Premier ministre.

Selon lui, « le soutien de la communauté internationale est vital pour garantir son succès. La conférence elle-même n'aurait pas pu avoir lieu sans le soutien continu de la communauté internationale. » Abdiweli Mohamed Ali a remercié en particulier l'Ouganda et le Burundi dont les troupes ont assuré la sécurité de la conférence à Mogadiscio.

Il a demandé que le soutien se poursuive. « Il est vital que l'armée somalienne et la Mission de paix de l'Union africaine (AMISOM) soient rapidement renforcées afin qu'elles empêchent un vide sécuritaire dans les zones de Mogadiscio récemment quittées par les extrémistes », a-t-il dit, faisant référence aux milices Al-Shabaab.

Le Premier ministre a également demandé une aide internationale pour reconstruire son économie et fournir des emplois « aux millions de nos jeunes gens qui sont dépourvus d'opportunités. »

Il a aussi rappelé que la situation humanitaire en Somalie restait très difficile. « L'ONU a déclaré la famine dans une sixième région, ce qui signifie que la moitié de la population est confrontée maintenant à la perspective de mourir de faim », a-t-il dit. Au nom de l'ensemble de la nation somalienne, il a tenu à remercier la communauté internationale pour son assistance.

« Les plus grands besoins toutefois continuent de se trouver dans les zones qui sont encore sous le contrôle effectif des extrémistes et où l'accès des agences humanitaires internationales est sévèrement restreint », a-t-il souligné. « Il est donc crucial d'intensifier nos efforts pour atteindre ceux qui se trouvent dans les zones contrôlées par les Al-Shabaab », a-t-il ajouté.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Somalie : l'ONU appelle les dirigeants à achever la transition

A l'occasion d'un mini-sommet sur la Somalie au siège des Nations Unies, à New York, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé vendredi les parties au conflit à mettre en œuvre la feuille de route pour achever la transition.