Ban Ki-moon appelle à signer et ratifier le Traité d'interdiction des essais nucléaires

23 septembre 2011

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a exhorté vendredi tous les Etats qui ne l'ont pas encore fait à signer et à ratifier le traité mondial interdisant les essais nucléaires, dans le but de le faire entrer en vigueur en 2012.

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a exhorté vendredi tous les Etats qui ne l'ont pas encore fait à signer et à ratifier le traité mondial interdisant les essais nucléaires, dans le but de le faire entrer en vigueur en 2012.

« Nous savons que l'interdiction complète des essais nucléaires est une étape indispensable vers un monde exempt d'armes nucléaires », a dit Ban Ki-moon à la septième Conférence sur la facilitation de l'entrée en vigueur de l'interdiction complète des essais nucléaires (TICE), qui a eu lieu à New York.

Le Secrétaire général de l'ONU a noté les appels croissants pour faire entrer en vigueur le traité, tant au niveau politique international qu'au niveau des nombreuses victimes et survivants qu'il a rencontrés durant ses voyages.

« Nous nous réunissons à un moment où il faut agir », a-t-il dit à la réunion, qui s'est déroulée en marge du débat général annuel de l'Assemblée générale des Nations Unies.

Sur un total de 195 États, 182 ont déjà signé le TICE et 155 l'ont ratifié. Pour que le traité entre en vigueur, la ratification par les Etats de l'Annexe 2 est nécessaire. Parmi ces pays, l'Inde, le Pakistan, la Chine, les Etats-Unis, la République populaire démocratique de Corée (RPDC), l'Égypte, l'Indonésie, l'Iran et Israël n'ont pas encore ratifié le texte.

Ban Ki-moon s'est félicité du fait que le Guatemala, l'Iraq, la Papouasie-Nouvelle-Guinée et la Thaïlande ont signalé leur intention de ratifier le traité. Il a également pris note des déclarations d'intention de certains autres États de l'annexe 2 et a déclaré qu'il attendait avec impatience qu'ils agissent rapidement.

« Mon message est clair : ne pas attendre que d'autres passent en premier. Prenez l'initiative. Soyez en tête. Le temps de l'attente est passé », a-t-il déclaré. « Nous devons tirer le maximum des opportunités existantes et potentiellement éphémères. »

Dans l'intervalle, le Secrétaire général a exhorté tous les États à honorer tous les moratoires existants sur les explosions d'armes nucléaires expérimentales, et à s'abstenir d'agir d'une manière qui sape le but du traité.

« Nous devons faire face aux faits. Jusqu'à ce que nous ayons l'adhésion universelle à une norme mondiale juridiquement contraignante contre les essais nucléaires, il n'existe aucune garantie que les essais nucléaires ne se reproduiront pas », a déclaré Ban Ki-moon.

La conférence d'aujourd'hui s'est déroulée à la veille du 15e anniversaire du traité, à qui il manque actuellement neuf ratifications pour entrer en vigueur.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.