La Palestine remet au chef de l'ONU sa demande d'adhésion aux Nations Unies

23 septembre 2011

Le Président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a remis vendredi au Secrétaire général Ban Ki-moon une lettre de candidature de la Palestine pour devenir membre des Nations Unies.

Le Président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a remis vendredi matin au Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, une lettre de candidature de la Palestine pour devenir membre des Nations Unies, a indiqué le porte-parole du Secrétaire général.

« Le Président Abbas vient de remettre la candidature palestinienne au Secrétaire général », a annoncé le porte-parole sur son compte Twitter.

Peu après cette remise officielle de demande d'adhésion, le Président de l'Autorité palestinienne a prononcé un discours devant les 193 Etats membres des Nations Unies à l'Assemblée générale de l'ONU.

« Je voudrais vous informer que, avant de prononcer ce discours, j'ai, en ma capacité de Président de l'Etat de Palestine et Président du Comité exécutif de l'Organisation de libération de la Palestine, soumis à M. Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies, une candidature pour l'admission de la Palestine sur la base des frontières du 4 juin 1967 avec Al-Quds Al-Sharif (Jérusalem) comme capitale, en tant que membre à part entière des Nations Unies », a-t-il dit, en brandissant une copie de cette demande d'adhésion sous les applaudissements d'une très grande partie de l'assistance.

« J'appelle M. le Secrétaire général à rapidement transmettre notre demande au Conseil de sécurité et je demande aux membres distingués du Conseil de sécurité de voter en faveur de notre adhésion à part entière. J'appelle aussi les Etats qui ne l'ont pas encore fait à reconnaître l'Etat de Palestine », a-t-il ajouté.

« Votre soutien à la création de l'Etat de Palestine et à son admission aux Nations Unies en tant que membre à part entière est la plus grande contribution à l'élaboration de la paix en Terre sainte », a encore dit M. Abbas.

Vendredi, en début d'après-midi, le Secrétaire général de l'ONU a transmis la lettre de candidature de la Palestine au Président du Conseil de sécurité de l'ONU, a indiqué son porte-parole. Il a ensuite participé à une réunion du Quatuor sur le Moyen-Orient (Etats-Unis, Russie, Union européenne et Nations Unies) avec le Ministre russe des affaires étrangères, Sergueï Lavrov, la Secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, et la Haute représentante de l'Union européenne pour la politique étrangère et de sécurité, Catherine Ashton, ainsi que le Représentant du Quatuor, Tony Blair.

Dans son discours, le Président de l'Autorité palestinienne a dénoncé la politique de colonies de peuplement d'Israël, affirmant qu'elle était « la principale cause de l'échec du processus de paix ». « Les activités de colonisation incarnent le cœur de la politique d'occupation militaire coloniale de la terre du peuple palestinien et de la brutalité de l'agression et de la discrimination raciale contre notre peuple que cette politique comporte », a-t-il ajouté.

« L'occupation (israélienne) est dans une course contre la montre pour retracer les frontières sur notre terre selon sa volonté et dans le but d'imposer un fait accompli sur le terrain », a dénoncé le Président de l'Autorité palestinienne. Il a également dénoncé le blocus imposé par Israël contre la bande de Gaza.

Selon lui, cette politique d'occupation « détruira les chances de réaliser une solution à deux Etats sur laquelle il y a un consensus international ». « Cette politique de colonisation menace aussi de saper la structure de l'Autorité nationale palestinienne et même de mettre fin à son existence », a-t-il ajouté.

Mahmoud Abbas a déclaré que l'Organisation de libération de la Palestine était « prête à retourner immédiatement à la table de négociation sur la base des termes de référence adoptés et fondés sur la légitimité internationale et une cessation complète des activités de colonisation ».

« Nous tendons notre main au gouvernement israélien et au peuple israélien pour faire la paix », a-t-il ajouté.

Le Quatuor pour sa part a dit dans une déclaration publiée après sa réunion qu’il avait pris note de la lettre de candidature soumise par le Président Abbas.

Il a de nouveau appelé les Israéliens et les Palestiniens « à surmonter les obstacles actuels et à reprendre les négociations directes bilatérales sans délai et sans conditions ».

Le Quatuor a proposé que d’ici un mois il y ait une réunion préparatoire entre les parties pour convenir d’un ordre du jour et d’une façon de procéder dans la négociation. A cette réunion, il souhaite que les Israéliens et les Palestiniens s’engagent à arriver à un accord d’ici la fin 2012.

« Le Quatuor espère que les parties viendront avec des propositions d’ici trois mois sur le territoire et la sécurité et qu’elles auront fait des progrès significatifs d’ici six mois. A cette fin, le Quatuor organisera une conférence internationale à Moscou, en consultation avec les parties, au moment opportun », selon la déclaration.

En attendant, le Quatuor appelle Israéliens et Palestiniens à éviter les actions provocatrices pour permettre aux négociations de réussir.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Les Etats-Unis affirment que la paix au Moyen-Orient doit être négociée

Alors que le Président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a annoncé qu'il présenterait vendredi une lettre de candidature de la Palestine pour devenir membre des Nations Unies, le Président des Etats-Unis, Barack Obama, a mis en garde mercredi les Palestiniens contre le fait de faire pression pour obtenir cette reconnaissance.