Burundi : l'ONU appelle à la retenue après une attaque meurtrière dans un bar

23 septembre 2011

Le Haut commissariat aux droits de l'homme (HCDH) a appelé vendredi toutes les parties au Burundi à faire preuve de retenue après une attaque meurtrière dimanche dernier par des hommes armés dans un bar populaire de la ville Gatumba située à proximité de la capitale Bujumbura.

Des hommes armés ont tué au moins 36 personnes dans un bar populaire le 18 septembre dernier. Personne n'a revendiqué la responsabilité de l'attaque. Ce massacre s'est déroulé dans un contexte de tension grandissante marqué par une série d'assassinats extrajudiciaires qui apparaissent principalement être le fait d'activistes de l'opposition du Front national de libération, a indiqué vendredi une porte-parole du HCDH, Ravina Shamdasani.

« Nous exhortons toutes les parties à éviter toute attaque de représailles. La lutte contre l'impunité passée est dans ce contexte essentielle », a-t-elle ajouté. « Le gouvernement du Burundi doit immédiatement condamner les meurtres de Gatumba et mettre en place une Commission d'enquête pour clarifier les circonstances de ces événements et traduire les responsables en justice ».

Etant donné que les autre commissions d'enquête mises en place pour enquêter sur des meurtres passés n'ont pas entraîné de poursuites, le HCDH encourage le gouvernement à garantir des enquêtes rapides et impartiales de toutes les violations de droits humains.

« Nous encourageons le gouvernement à s'engager à mettre en place un dialogue avec toutes les parties pour éviter une escalade de tension et de violence », a conclu Ravina Shamdasani.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Burundi : Ban Ki-moon condamne fermement une attaque armée meurtrière

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a fermement condamné lundi une attaque armée dans la province rurale de Bujumbura qui a fait des dizaines de morts et de blessés parmi des civils.