L'Afghanistan pour une réconciliation ouverte à tous, y compris les Taliban

22 septembre 2011

Lors d'un à l'Assemblée générale de l'ONU, le Ministre des affaires étrangères d'Afghanistan, Zalmai Rassoul, a affirmé jeudi que son pays voulait mettre en œuvre une politique nationale de réconciliation ouverte à tous, appelant notamment les Taliban à rejoindre la vie politique afghane.

« Le peuple afghan reste un ardent défenseur de la lutte contre le terrorisme international tout en ayant souffert de pertes innommables. Cependant, nous ne voyons pas l'efficacité de la lutte dans laquelle des citoyens ordinaires payent les frais alors que les sanctuaires terroristes restent intouchables loin de leurs villes et villages d'Afghanistan », a déploré Zalmai Rassoul, qui s'est exprimé à l'Assemblée générale à la place du Président afghan, Hamid Karzaï.

M. Karzaï a dû retourner dans son pays après l'assassinat mardi dernier du Professeur Burhanuddin Rabbani, ancien Président d'Afghanistan et qui était actuellement Président du Haut Conseil pour la paix.

Zalmai Rassoul a souligné que la réconciliation devait être ouverte à tous et devait fournir une alternative réelle et acceptable pour tous les Taliban et pour tous les dirigeants basés en dehors des frontières.

« Ces dirigeants sont bienvenus pour revenir dans leur maison et jouer le rôle qu'ils souhaitent dans la politique afghane et le gouvernement, à condition qu'ils n'aient pas de liens avec Al Qaïda et qu'ils abandonnent toute activité violente », a-t-il précisé.

« Lorsque nous parlons des insurgés Taliban, nous ne voyons pas l'action militaire comme la seule solution. Dans notre volonté de restaurer la paix pour la vie de notre peuple, nous avons tendu la main de la paix et de la réconciliation à tous les Afghans », a-t-il ajouté.

Il a par ailleurs salué le rôle des forces de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (OTAN) assurant la sécurité des institutions. Concernant la Mission des Nations Unies en Afghanistan (MANUA), il a indiqué souhaiter un ajustement de son rôle.

Le Ministre des affaires étrangères afghan a rappelé que son pays reconnaissait la légitimité du Conseil national de transition de la Libye nouvelle. « Cependant, sur la base de notre expérience, nous disons à la nation sœur de Libye que la route la plus courte vers la paix sera celle de l'ouverture à tous et la sauvegarde de l'unité de la nation libyenne », a-t-il précisé.

Enfin, M. Rassoul s'est exprimé en faveur de l'adhésion de la Palestine en tant que 194e membre des Nations Unies.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'ONU condamne fermement le meurtre d'un ancien président afghan

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a fermement condamné mardi un attentat suicide qui a tué le Professeur Burhanuddin Rabbani, ancien Président d'Afghanistan et actuellement Président du Haut Conseil pour la paix, dans sa maison à Kaboul.