Face à une ère de changements, Bahreïn assure promouvoir le dialogue

22 septembre 2011

Le Roi du Royaume de Bahreïn Bin Isa Khalifa a affirmé jeudi avoir amorcé des réformes et encouragé le dialogue national alors que le pays a été marqué ces derniers mois, dans le contexte du Printemps arabe, par de nombreuses manifestations réclamant des changements politiques.

« Il ne fait aucun doute que le monde est maintenant en train d'entrer dans une ère de changements importants, dans lequel l'augmentation des moyens de communication a provoqué des transformations rapides et sans précédents dans le monde comme nous l'avons observé dans notre région, » a affirmé le Roi Bin Isa Khalifa dans un discours prononcé à l'Assemblée générale de l'ONU à New York.

« Il y a plus d'une décennie, nous au Royaume de Bahreïn, avons reconnu le besoin de procéder à de meilleures réformes et améliorations, en gardant à l'esprit l'intérêt suprême de notre peuple, pour satisfaire ses demandes de liberté, de démocratie et de participation politique », a-t-il ajouté.

Selon le Roi, ces réformes ont pour objectif de fournir au peuple « des conditions de vie décentes, la sécurité et la tranquillité dans une société de coexistence pacifique, l'égalité, les mêmes opportunités d'autonomisation pour réaliser la justice et le développement durable pour tous ».

« L'objectif est d'intégrer les exigences de progrès moderne, de garantir la continuité du processus de réforme, de satisfaire les aspirations nationales à une modernisation étendue et de renforcer la participation populaire dans la prise de décision avec un partenariat national ouvert à tous. Nous réaffirmons ici notre soutien aux résultats du dialogue », a expliqué le Roi du Bahreïn.

Bahreïn a connu ces derniers mois de nombreuses manifestations réprimées violemment par les forces de sécurité. L'ONU a condamné l'usage excessif de la force par les autorités et s'est déclaré préoccupée par la situation des droits de l'homme. En juillet, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a salué le démarrage d'un dialogue national à Bahreïn.

Le Roi de Bahreïn s'est par ailleurs prononcé en faveur de la reconnaissance d'un Etat palestinien indépendant alors que le Président de l'Autorité palestinienne a annoncé qu'il présenterait vendredi une lettre de candidature de la Palestine pour devenir membre des Nations Unies.

« Nous croyons que l'humanité et la communauté internationale ont davantage à gagner, au niveau global, de la contribution de la civilisation arabo-islamique, comme d'autres ont pu le faire au cours de l'humanité », a souligné le Roi.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Bahreïn : l'ONU demande la libération des prisonniers de conscience

Le Haut commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) a demandé mardi aux autorités du Bahreïn de libérer les civils qui ont été arrêtés uniquement pour avoir exercé leurs droits d'expression et d'association lors de manifestations contre le gouvernement ces derniers mois.