Afghanistan : le Conseil de sécurité condamne le meurtre d'un ex-Président

21 septembre 2011

Le Conseil de sécurité de l'ONU a condamné mercredi dans les termes les plus forts possibles l'attentat suicide à Kaboul qui a tué la veille le Professeur Burhanuddin Rabbani, ancien Président d'Afghanistan et actuellement Président du Haut Conseil pour la paix.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a condamné mercredi dans les termes les plus forts possibles l'attentat suicide à Kaboul qui a tué la veille le Professeur Burhanuddin Rabbani, ancien Président d'Afghanistan et actuellement Président du Haut Conseil pour la paix.

« Le meurtre du Professeur Burhanuddin Rabbani, le Président du Haut Conseil pour la paix d'Afghanistan, était dirigé directement contre les espoirs de paix et de réconciliation du peuple afghan », déclare le Conseil de sécurité dans une déclaration à la presse.

Les membres du Conseil ont réitéré « leur ferme engagement à soutenir le gouvernement d'Afghanistan dans ses efforts pour faire avancer le processus de paix et de réconciliation. »

Ils ont également exprimé « leur profonde sympathie et leurs sincères condoléances aux victimes de cet acte horrible et à leurs familles, ainsi qu'à la population et au gouvernement d'Afghanistan. »

Mardi, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, et la Mission des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) avaient également fermement condamné l'attentat.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'ONU condamne fermement le meurtre d'un ancien président afghan

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a fermement condamné mardi un attentat suicide qui a tué le Professeur Burhanuddin Rabbani, ancien Président d'Afghanistan et actuellement Président du Haut Conseil pour la paix, dans sa maison à Kaboul.