Le Conseil de sécurité discute des tensions au Kosovo

15 septembre 2011

Le Sous-Secrétaire général aux opérations de maintien de la paix, Edmond Mulet, a informé jeudi le Conseil de sécurité de la situation au Kosovo suite aux incidents violents qui ont éclaté en juillet dernier au nord du Kosovo, à cause d'un désaccord avec la Serbie sur les timbres douaniers.

Les Forces internationales de sécurité au Kosovo (KFOR) ont pris la responsabilité des points de passages litigieux jusqu'au 15 septembre pour tenter de régler la situation entre les deux parties avec l'aide des acteurs internationaux, dont l'Union européenne. Lors d'une réunion de médiation qui a eu lieu le 2 septembre à Bruxelles, il a été décidé que la mission de l'Union Européenne au Kosovo en matière de soutien juridique (EULEX) sera responsable du contrôle douanier et policier à la frontière à partir du 16 septembre.

Edmond Mulet a expliqué que la KFOR a pris contact avec l'ensemble des parties prenantes au Kosovo pour tenter de désamorcer la situation pour prévenir tous nouveaux incidents violents et pour inciter au calme.

En réponse à une question d'un journaliste lors d'un point presse plus tôt dans la journée, le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon a fait part de sa préoccupation concernant le ton des déclarations publiques des parties prenantes.

« J'exhorte Pristina et Belgrade à poursuivre la médiation facilitée par l'Union européenne et à continuer d'avancer en prenant des mesures pratiques pour la mise en œuvre de l'accord qui a été conclu. Je leur demande aussi de faire tout leur possible pour éviter une montée des tensions et pour prévenir toutes confrontations et violence dans le nord du Kosovo, » a déclaré Ban Ki-moon.

La Mission d'administration intérimaire des Nations unies au Kosovo (MINUK), travaille avec toutes les parties prenantes pour identifier une issue à la crise et assurer la stabilité, la sécurité et la paix au Kosovo. « J'attends que tous les acteurs internationaux au Kosovo fassent leur travail tel que défini par leurs mandats, » a souligné le Secrétaire général.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Kosovo : l'ONU appelle au dialogue après les tensions en juillet avec la Serbie

Suite aux incidents violents qui ont éclaté en juillet dernier au nord du Kosovo, le Représentant spécial par intérim de l'ONU pour le Kosovo, Farid Zarif, a appelé mardi devant le Conseil de sécurité les dirigeants kosovars et serbes, ainsi que les partenaires internationaux, à travailler ensemble afin de faire progresser le dialogue.